En 2017, Amazon Web Services étendra ses zones de disponibilités en Europe avec des datacenters à Paris, en plus de Dublin, Francfort et Londres.

L'Image du jour

En 2017, Amazon Web Services étendra ses zones de disponibilités en Europe avec des datacenters à Paris, en plus de Dublin, Francfort et Londres.

Les Fintech bousculent la finance

Dernier Dossier

Les Fintech bousculent la finance

Quelque 4 000 Fintechs existeraient dans le monde, sûrement une faible minorité d'entre elles subsistera dans les trois ans. Une chose est sûre, depui...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Logiciel libre : la ville de Paris adhère à l'April

60% des serveurs de la ville de Paris fonctionne déjà sous Linux. (crédit : D.R.)

60% des serveurs de la ville de Paris fonctionne déjà sous Linux. (crédit : D.R.)

Comme d'autres collectivités avant elle, la ville de Paris vient d'adhérer à l'April, association qui oeuvre pour promouvoir le logiciel libre.

Après d'autres villes comme Toulouse, la ville de Paris a annoncé son adhésion à l'April (Association pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre). Cette adhésion est issue d'un voeu déposé par le groupe écologiste au Conseil de Paris et une délibération portée par Emmanuel Grégoire, adjoint à la Maire, en charge de la modernisation de l'administration. A ce jour, l'April compte environ 4200 membres.

Pour sa part, la ville de Paris revendique une forte implication dans le Logiciel Libre. La ville indique ainsi que 60 % de ses serveurs fonctionnent sous GNU/Linux. Elle contribue également au mouvement en reversant sous licences libres des logiciels comme EPM (élaboration et passation des marchés publics), ODS (gestion des séances du Conseil de Paris), CEP (concours et examens professionnels) ou encore le plus ancien et connu Lutèce (CMS sous licence BSD).

La ville de Paris a également indiqué qu'elle était déjà membre de l'association des développeurs et utilisateurs de logiciels libres pour les administrations et collectivités territoriales (Adullact).

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité