Votez pour la personnalité IT 2016 parmi les 9 candidats sélectionnés par la rédaction du Monde Informatique !

L'Image du jour

Votez pour la personnalité IT 2016 parmi les 9 candidats sélectionnés par la rédaction du Monde Informatique !

Les 10 tendances technologiques en 2017

Dernier Dossier

Les 10 tendances technologiques en 2017

Comme chaque année, la rédaction du Monde Informatique a établi une liste des 10 tendances technologiques à venir ou qui vont se poursuivre en 2017....

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

Microsoft met son framework .Net en Open Source

Les développeurs peuvent commencer à consulter les projets .Net Open Source sur http://github.com/Microsoft/dotnet.

Les développeurs peuvent commencer à consulter les projets .Net Open Source sur http://github.com/Microsoft/dotnet.

Avancée significative hors de l'univers Windows pour Microsoft avec la mise en Open Source de la partie serveur de son framework .Net. L'éditeur livre aussi une version communautaire de son IDE Visual Studio et annonce le portage du runtime de .Net sous Linux et Mac OS. 

L'ouverture se poursuit à grandes enjambées chez Microsoft, tous azimuts et presque à marche forcée. Après avoir lancé jeudi dernier des apps Office pour l'iPhone d'Apple et annoncé une preview d'Office sur Android, l'éditeur de Redmond continue ses annonces sur le terrain des outils de développement. Cette fois, il verse dans l'Open Source, sous licence MIT, les composants serveurs de son framework .Net, explique dans un billet S. Somasegar, vice-président responsable de la division développeurs chez Microsoft. Les intentions de l'éditeur américain ne s'arrêtent pas là. Pour faire de .Net un framework adapté à différentes plateformes, il s'engage dans le portage de son runtime sur Linux et Mac OS. « Vous pourrez bâtir une application .Net et choisir ensuite de l'exploiter sur un serveur Linux ou Windows », explique S. Somasegar. « Les développeurs peuvent commencer à consulter les projets .Net Open Source sur http://github.com/Microsoft/dotnet ».

Jeffrey Hammond, analyste chez Forrester, souligne l'importance de cette annonce qui « découple .Net de Windows sur la partie serveur ». Dans un mail à nos confrères d'IDG News Service, il estime que cela prouve le sérieux de l'engagement cloud de Microsoft, environnement dans lequel il sera moins question de proposer Windows que d'offrir le choix aux entreprises. Et la société continuera à générer des revenus par la consommation de services, quel que soit le système d'exploitation utilisé ou le type de logiciels clients vers lequel l'OS est déployé.

Runtimes Linux et Mac OS développés avec Mono

Microsoft avait déjà versé dans l'Open Source certaines parties de la pile .Net, par exemple son récent compilateur Roslyn, ainsi que plusieurs composants de son framework web ASP.Net. D'ailleurs, il a créé cette année une fondation pour gérer l'ensemble des technologies .Net ainsi ouvertes. Mais il s'agit là de la plus importante portion de code .Net publiquement exposée : on y trouve d'une part le runtime, c'est-à-dire le logiciel permettant d'exploiter les applications développées dans un langage donné, et d'autre part, les bibliothèques de classe de base qui fournissent l'accès aux fonctions du système.

Pour développer les versions Linux et Mac du runtime, S. Somasegar a indiqué que Microsoft travaillerait étroitement avec la communauté du projet Mono, plateforme conçue pour permettre aux développeurs de créer facilement des applications multi-plateformes. Le développeur Linux Miguel de Icaza a lancé Mono pour concevoir une version de .Net pour Linux et les plateformes Unix. Le projet est suivi par l'éditeur de logiciels Xamarin. Microsoft prévoit de présenter les premières versions de .Net pour Linux et Mac dans les tout prochains mois, selon S. Somasegar.

Visual Studio Community accède aux 5 000 extensions existantes

La société dirigée depuis février dernier par Satya Nadella, et dont la transformation l'amène à se séparer de plus de 18 000 salariés, vient également d'annoncer, sous le nom de Visual Studio Community, une version gratuite de son environnement de développement intégré (IDE) destinée aux start-ups et aux développeurs indépendants. Il existait déjà une version réduite de l'IDE, Visual Studio Express, mais la déclinaison gratuite disponible aujourd'hui apporte la plupart des capacités de l'édition professionnelle de Visual Studio, selon le responsable de la division développement de Microsoft. Elle permettra aussi aux développeurs d'accéder aux 5 000 extensions Visual Studio créées par Microsoft et par d'autres.

Par ailleurs, l'éditeur livre en preview les versions 2015 de .Net (qui sera la première à exploiter le compilateur Roslyn) et deVisual Studio (dotée d'outils de tests unitaires, d'un émulateur pour tester le code sur les terminaux Android et d'une fonctionnalité Connected Services pour connecter les programmes avec les API externes).

. Net installé plus de 1,8 milliard de fois l'an dernier

Lancé en 2002, le framework .Net fournit un ensemble de composants pour se connecter aux bases de données et composer des applications en utilisant différents langages de programmation (C#, C++, F#, Visual Basic, Python, Ruby...). Le framework a été installé plus de 1,8 milliard de fois l'an dernier, dans le cloud, sur les terminaux mobiles, ainsi que sur les serveurs et postes de travail sous Windows. 

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 17/11/2014 à 15h41 par Visiteur4871 :

On parle ici de la partie serveur. A quoi correspond la partie non-serveur (la partie client de .Net donc je suppose) s'il vous plaît ?

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
04 Mai 1987 n°278
Publicité
Publicité