Pour accélérer le développement de ses voitures connectées, Renault-Nissan annonce un accord avec Microsoft pour exploiter les capacités de traitement d'Azure.

L'Image du jour

Pour accélérer le développement de ses voitures connectées, Renault-Nissan annonce un accord avec Microsoft pour exploiter les capacités de traitement...

Les Fintech bousculent la finance

Dernier Dossier

Les Fintech bousculent la finance

Quelque 4 000 Fintechs existeraient dans le monde, sûrement une faible minorité d'entre elles subsistera dans les trois ans. Une chose est sûre, depui...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

Microsoft porte SQL Server sur Linux

Scott Guthrie, responsable Cloud et Entreprise de Microsoft, vient tout simplement d'annoncer SQL Server pour Linux. (crédit : J.Niccolaï/IDGNS)

Scott Guthrie, responsable Cloud et Entreprise de Microsoft, vient tout simplement d'annoncer SQL Server pour Linux. (crédit : J.Niccolaï/IDGNS)

Cette fois, l'ouverture de Microsoft vers l'Open Source s'étend à SQL Server. L'éditeur de Redmond vient d'indiquer que sa base de données relationnelles serait disponible pour Linux d'ici le milieu de l'année prochaine. Il procède actuellement à des tests sur une version bêta privée.

Depuis l’arrivée de Satya Nadella à la tête de Microsoft, la firme de Redmond a multiplié les ouvertures vers Linux et l’Open Source en général. Cette fois, il crée vraiment la surprise en étendant sa démarche jusqu’à sa base de données phare, SQL Server. L’éditeur prévoit de livrer une version de celle-ci pour Linux à la mi-2017, selon un billet de Scott Guthrie, vice-président de Microsoft, responsable de la division Cloud et Entreprise. L’objectif est de fournir une plateforme de données cohérente entre Windows et Linux.

SQL Server pour Linux apportera les fonctionnalités clés que les utilisateurs attendent de ces solutions pour serveurs, ce qui inclut notamment le service Stretch Database livré la semaine dernière. Celui-ci permet aux administrateurs d’envoyer des données depuis les serveurs installés dans les entreprises vers les ressources de stockage du cloud Azure tout en conservant ces données à portée des applications amenées à faire des requêtes sur certaines tables de la base.

SQL Server 2016 en release candidate

Depuis hier, Microsoft conduit un test sur une version bêta privée du logiciel avec les composants cœur de sa base de données relationnelles SQL Server. On ne sait pas exactement pour l’instant à partir de quelle date cette bêta sera accessible plus largement pour qu’un plus grand nombre d’utilisateurs puissent tester SQL Server sur Linux. Cette annonce intervient au moment où Microsoft met à disposition sa première release candidate pour SQL Server 2016 sur Windows.

Jeudi, dans le cadre de l’événement Data Driven à New York, l’éditeur reviendra sur différentes évolutions du produit qui sera livré dans l’année. Parmi celles-ci figurent des capacités de chiffrement permettant aux données d’être toujours chiffrées, qu’elles soient en cours d’utilisation, en mémoire ou stockées. Les performances en mémoire ont nettement progressé ; selon les traitements, elles sont 30 à 100 fois plus rapides selon Microsoft. Dans son billet, Scott Guthrie mentionne aussi les fonctionnalités de BI sur les terminaux mobiles avec le support de iOS, Android et de Windows Phone. SQL Server s’est aussi enrichi du support du langage statistique R pour les analyses avancées. Il étend également ses capacités dans le déploiement d’architectures de cloud hybride avec la partition des charges de travail entre les installations sur site et le cloud.

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 09/03/2016 à 00h59 par Visiteur8123 :

Heureusement que MySQL/MariaDB, PostgreSQL, ou même Oracle, n'ont pas besoin de publi-reportages pour exister.

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
20 Mars 1989 n°360
Publicité
Publicité