Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

L'Image du jour

Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
2
Réagissez Imprimer Envoyer

MQTT, futur protocole de l'Internet des Objets

Le protocole Pub/Sub MQTT, développé par IBM et Eurotech, serait idéal pour les communications à faible bande passante, et à faible puissance.

L'Oasis (Organization for the Advancement of Structured Information Standards), un consortium mondial qui travaille sur la standardisation des formats de fichiers ouverts basés notamment sur XML, vient de déclarer avoir choisi le MQTT (Message Queuing Telemetry Transport) comme protocole de messagerie pour l'Internet des Objets, ouvrant ainsi les portes à un marché de plusieurs millions de dollars. « Aujourd'hui, l'un des grands défis, c'est qu'il n'existe pas de standard ouvert clair pour faire communiquer entre eux des systèmes embarqués », a déclaré Mike Riegel, vice-président du marketing, Mobile Solutions Group d'IBM. « Historiquement, nous savons que si l'on ne dispose pas d'un standard ouvert comme celui-ci, il n'est pas possible de faire les avancées nécessaires », a-t-il ajouté. « De la même manière que le standard HTTP a ouvert la voie aux échanges d'informations sur le web, le MQTT pourrait préparer le terrain pour mettre en ligne des milliards de terminaux de télémétrie à faible coût, pour collecter des données embarquées », a déclaré le vice-président d'IBM.

L'Internet des Objets n'est pas un réseau, mais un concept marketing qui sert à définir l'usage croissant de puces embarquées, connectées au réseau, en général reliées à des capteurs ou à divers instruments de collecte de données. Parce que le prix des microprocesseurs est aujourd'hui tellement bas et parce que les réseaux sont partout, les systèmes embarqués pourraient remonter une multitude de données que les entreprises ou de nombreuses industries pourraient exploiter pour surveiller et améliorer leurs opérations. La GSM Association (GSMA) estime que d'ici 2020, 15 milliards de terminaux de ce type seront mis en ligne. Et Cisco pense que ce marché pourrait représenter plus de 14 milliards de dollars de ventes pour les prestataires informatiques.

Le MQTT est un protocole de messagerie de publication/souscription (Pub/Sub) particulièrement bien adapté pour travailler dans un environnement offrant une puissance de calcul limitée et une connectivité réseau minimale. C'est IBM et le fournisseur de systèmes Eurotech qui ont développé le MQTT, avant de contribuer à Oasis. Le protocole est déjà utilisé dans une grande variété de systèmes embarqués. Par exemple, les hôpitaux utilisent ce protocole pour communiquer avec les stimulateurs cardiaques et d'autres appareils médicaux. Les compagnies pétrolières et gazières utilisent le MQTT pour surveiller des milliers de kilomètres de pipelines. Pour renforcer le MQTT, Oasis a mis en place un nouveau comité technique. Son objectif : faire en sorte que le MQTT soit capable de travailler avec d'autres types de réseaux, dispositifs et applications logicielles. Les ingénieurs de Cisco, IBM, Red Hat, Software AG et Tibco, et d'autres encore, apporteront leur soutien au projet. Lors de la manifestation Impact 2013 qui se tient actuellement à Las Vegas (28 avril-2 mai), IBM devrait annoncer plusieurs produits exploitant MQTT.

COMMENTAIRES de l'ARTICLE2

le 18/12/2014 à 16h37 par Visiteur5104 :

MQTT fait sa place peu à peu dans le M2M et surtout l'IoT naissant, signalons à ce passage une implémentation de qualité par une société française (ScalAgent DT).
Une étude de performance montre les qualités de cette implantation basée sur le middleware open-source OW2/Joram par rapport aux leaders du marché.

Signaler un abus

le 11/05/2014 à 13h52 par Visiteur4082 :

l'ecole sera partie

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité