Le Défi H 2016 a distingué hier le projet T-Jack des étudiants de Polytech Grenoble (Prix du Défi H et Prix de l'innovation technologique) mais aussi SignBand de l'école Exia Cesi de Bordeaux (Prix Jeune pousse) et Dicodys de l'ECE Paris (Prix du public).

L'Image du jour

Le Défi H 2016 a distingué hier le projet T-Jack des étudiants de Polytech Grenoble (Prix du Défi H et Prix de l'innovation technologique) mais aussi ...

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Dernier Dossier

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers »...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
4
Réagissez Imprimer Envoyer

Nuage, une alternative cloud au projet Andromède

Crédit Photo: D.R

Crédit Photo: D.R

Plus discret que son concurrent Andromède, le projet de cloud computing Nuage est porté par 7 PME et 2 équipes d'un laboratoire français. Un projet de R&D à forte connotation Open Source sur 2 ans doit aboutir à la création d'un pilote. 10 millions d'euros vont être investis sur Nuage.

Dans l'appel d'offres relatif au cloud computing au sein du Grand Emprunt, le projet Nuage décide de sortir de l'ombre et de communiquer. Il est composé de 7 PME : Celeste, FAI et concepteur de datacenter ; Non Stop Systems, SSII spécialisée en solutions d'infrastructures sécurisées ; Oodrive éditeur de solutions professionnelles de sauvegarde et de partage de fichiers en ligne ; DotRiver qui propose des solutions de virtualisation et de centralisation de poste de travail ; Network Consulting, hébergeur ; New Generation SR, conseil en responsabilité sociale des entreprises.Deux équipes des projets REGAL (répartition et gestion des applications à large échelle) et PHARE (sur les futurs générations des réseaux télécoms) du laboratoire LIP6 de l'université Pierre et Marie Curie.

Selon Nicolas Aubé, PDG de Celeste, « l'idée est de créer le cloud computing de demain : ouvert à des composantes matérielles et logicielles externes, réparti sur un maillage régional français, et hébergé dans des datacenters écologiques, faiblement consommateurs d'énergie ». Le groupe souligne aussi l'importance de la localisation des données sur le territoire français.

Open Source et datacenter pilote

Concrètement, il s'agit d'un projet de R&D qui doit durer deux ans avec une forte connotation Open Source, pour trouver des solutions alternatives à celles existantes. Pendant cette durée, un datacenter pilote va être créé pour proposer des offres clouds. Nicolas Aubé indique « nous souhaitons travailler sur des datacenters évolutifs avec des modules verticaux optimisant mieux la consommation d'énergie. Les entreprises pourront s'interconnecter pour chercher des ressources ou des services ». Sur la partie du matériel utilisé, le dirigeant que rien n'a été encore choisi, mais il souhaite que les solutions proposées par Nuage soit compatible avec le plus grand nombre de constructeurs.

Sur le plan du financement, un investissement de 10 millions d'euros est prévu (5 en subventions de la part du FNSN de la Caisse de Dépôts et 5 de la part des membres du consortium). Nicolas Aubé rappelle que cela va créer 50 emplois, principalement des ingénieurs. Au terme des 2 ans, Celeste va investir 5 millions d'euros pour la commercialisation des résultats de Nuage. Ce dernier est un concurrent direct d'Andromède en proie à quelques difficultés de financement après le départ de Dassault Systèmes.

Article de

COMMENTAIRES de l'ARTICLE4

le 07/10/2014 à 14h35 par soyjuanma86 (Membre) :

Incroyable, le nuage est devenu essentiel dans nos vies. et il y a deux ans personne n'on utilisé. Voici un bon article à ce sujet : "Utilisez les services du Nuage pour stocker vos données"

Signaler un abus

le 10/04/2012 à 09h44 par philazerty (Membre) :

Deux projets concurents peut être mais avec des budgets complétement à l'opposé ! Pourquoi Andromède cûte t-il si cher quand d'autres (en se basant sur des solutions libres) sont si bon marché ?

Signaler un abus

le 09/01/2012 à 10h27 par stefmat94 (Membre) :

Cloud, Open Source, Logiciel Libre, c'est assez proche du partage avec le public administré.
Peut-être mieux que le projet Andromède pour associer collectivités et ce projet Nuage....

Signaler un abus

le 06/01/2012 à 18h23 par Stratic (Membre) :

Nuage, beau nom pour de l'argent public qui part en fumée...

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité