Avec App Maker, Google propose des outils pour faciliter la réalisation rapide d'applications personnalisées pour les métiers dans les entreprises.

L'Image du jour

Avec App Maker, Google propose des outils pour faciliter la réalisation rapide d'applications personnalisées pour les métiers dans les entreprises.

Les 10 tendances technologiques en 2017

Dernier Dossier

Les 10 tendances technologiques en 2017

Comme chaque année, la rédaction du Monde Informatique a établi une liste des 10 tendances technologiques à venir ou qui vont se poursuivre en 2017....

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Pas encore de Docker natif pour Windows, Spoon relève le défi

La technologie de conteneurisation d'applications de Spoon pour Windows est similaire à celle de Docker, mais les applications concernées sont essentiellement de type postes de travail.

Ceux qui attendent que la technologie de conteneurs de Docker soit disponible en natif sous Windows risquent de devoir patienter longtemps, compte tenu de la quantité de travail qui reste à accomplir pour y arriver. Pendant ce temps, d'autres mettent au point des technologies similaires et directement compatibles avec Windows. C'est le cas de Spoon, déjà connu pour son système de virtualisation d'applications, qui vient de livrer un système de conteneurisation pour Windows fonctionnant à la fois sur PC de bureau et sur serveurs. Comme Docker, la technologie de Spoon repose sur un référentiel d'images capable de délivrer un grand nombre d'applications desktop ou serveurs courantes, comme Chrome, Firefox, Node.js, Java, .NET Framework.

De plus, elles peuvent fonctionner de façon assez autonome, sans avoir besoin de beaucoup de ressources systèmes. Et, à la différence de Docker, Spoon ne s'appuie sur aucune technologie de virtualisation existante de Windows, pas même Hyper-V. En effet, Spoon utilise sa propre architecture de virtualisation. Cette approche à l'avantage de ne pas trop dépendre des ressources du système d'exploitation, si bien que les applications conteneurisées peuvent fonctionner sur n'importe quelle version de Windows, à partir de Windows XP. De plus, contrairement à Docker, la solution de Spoon étant destinée aux PC desktop et aux serveurs, elle peut délivrer des applications conteneurisées via le réseau, exactement comme le fait ThinApp de VMware. Containérisation étanche des applications

De même, les applications XP existantes peuvent être emballées pour tourner sous Windows 7 ou Windows 8 grâce à une fonction « d'émulation d'OS ». Les applications installées en local peuvent être analysées pour vérifier leur compatibilité avec des applications présentes dans le référentiel de Spoon. Ensuite, elles peuvent être emballées pour s'adapter aux paramètres de l'utilisateur. L'un des avantages souvent mis en avant de la conteneurisation est la sécurité, et Spoon prétend offrir plusieurs niveaux granulaires d'isolement de ses conteneurs, y compris pour la virtualisation de réseau. Cependant, contrairement à Docker, Spoon ouvre par défaut le conteneur au réseau. Mais il est facile de l'isoler après coup et de l'ouvrir sélectivement au réseau. Selon les créateurs de Spoon, cette fonction permet à des applications de bureau de tourner comme si elles étaient dans un environnement classique. Spoon a aussi hérité de fonctions comme le streaming d'applications pour les déploiements de tests et l'essai de logiciels de démo. Une autre différence par rapport à Docker, tant au niveau de la technologie que des besoins auxquels il est sensé répondre.

Spoon permet aussi de suspendre l'exécution d'un conteneur sur un périphérique, de le migrer vers un autre appareil, et de reprendre le travail là où il a été interrompu. Avec Spoon il est également possible d'importer des packs d'applications depuis ThinApp et de les convertir en conteneurs Spoon. On trouve encore d'autres différences entre l'architecture de Spoon et celle Docker. Ainsi, il n'est pas possible de migrer les conteneurs Docker, mais ce n'est pas une surprise en soi, étant donné que Docker n'existe pas (encore) en natif pour Windows. Par contre, quand il arrivera sous Windows, Docker pourrait donner plus de valeur à l'orientation desktop de Spoon. Contrairement à Docker, Spoon n'est pas Open Source, mais il offre un niveau gratuit avec un nombre illimité de référentiels publics très incitatif pour les développeurs. Spoon propose des services privés et plus avancés, dont les tarifs démarrent à 19 dollars HT par mois.

 

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
22 Décembre 1986 n°261
Publicité
Publicité