<span>Conçu pour une utilisation en temps réel, Jailhouse est un hyperviseur ouvert et léger, qui se positionne en complément de Xen et KVM plutôt qu'en concurrent.</span>

L'Image du jour

Conçu pour une utilisation en temps réel, Jailhouse est un hyperviseur ouvert et léger, qui se positionne en complément de Xen et KVM plutôt qu'en con...

Start-up 2014, les nouveaux maîtres de la Silicon Valley

Dernier Dossier

Start-up 2014, les nouveaux maîtres de la Silicon Valley

En juin dernier, nous étions de retour à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour la quinzième édition ...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Prism : Après Lavabit et Silent Circle, Groklaw s'arrête aussi

Dans un billet, la fondatrice du site Groklaw explique pourquoi le site arrête de publier.

Dans un billet, la fondatrice du site Groklaw explique pourquoi le site arrête de publier.

Jugeant impossible de continuer à alimenter Groklaw en raison de la surveillance conduite par l'administration américaine, la fondatrice du site technico-juridique décide d'arrêter ses publications.

Le site d'information juridique Groklaw, qui traite de sujets technologiques, a publié hier son dernier article. Une décision motivée par les suites de l'affaire Prism. « Le propriétaire de Lavabit nous dit qu'il a cessé d'utiliser le courrier électronique et que si nous savions ce qu'il savait, nous arrêterions aussi », a indiqué dans un billet Pamela Jones, la fondatrice du site. Or, poursuit-elle, « il n'y a aucun moyen de faire Groklaw sans e-mail. »

Le site a été lancé il y a dix ans. Il est connu pour sa couverture très complète des questions de droit, liées notamment aux brevets logiciels, aux outils Open Source, aux problèmes de confidentialité des données.

Impossible de protéger sa vie privée en ligne

La semaine dernière, le fournisseur de la messagerie sécurisée Lavabit avait annoncé qu'il fermait son service à cause d'un contentieux juridique, vraisemblablement avec l'administration américaine. « J'ai été contraint de prendre cette décision difficile : devenir complice de crimes contre le peuple américain ou lâcher près de 10 ans de travail acharné en fermant Lavabit », avait expliqué son propriétaire, Ladar Levison, sur son site. Il a été dit que ce service avait été utilisé par Edward Snowden, l'ancien employé de la NSA qui a révélé le programme de surveillance de l'agence de sécurité américaine. A la suite de la fermeture de Lavabit, un autre service de messagerie sécurisé, Silent Circle, s'était également arrêté.

Ce n'est donc pas surprenant que Pamela Jones se soit sentie contrainte de fermer Groklaw, compte tenu de la volonté avec laquelle elle  a protégé sa vie privée au fil de ces dernières années. « Il n'existe plus de protection contre l'exposition forcée », écrit-elle dans son billet. « Maintenant que je sais qu'il est impossible d'assurer la protection de sa vie privée en ligne, je me sens incapable d'écrire ». 

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité