3 Français figurent parmi les 53 scientifiques (quelques-uns ci-dessus) nommés ACM Fellows 2016 par l'Association for Computing Machinery.

L'Image du jour

3 Français figurent parmi les 53 scientifiques (quelques-uns ci-dessus) nommés ACM Fellows 2016 par l'Association for Computing Machinery.

Les 10 tendances technologiques en 2017

Dernier Dossier

Les 10 tendances technologiques en 2017

Comme chaque année, la rédaction du Monde Informatique a établi une liste des 10 tendances technologiques à venir ou qui vont se poursuivre en 2017....

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Tim Cook : le FBI nous demande de lui fournir une sorte de logiciel cancer

Le CEO d'Apple Tim Cook durant son interview sur ABC News le 24 février 2015

Le CEO d'Apple Tim Cook durant son interview sur ABC News le 24 février 2015

Le patron d'Apple est venu défendre sur la chaîne ABC la position de sa société dans le bras de fer qui l'oppose au FBI et au ministère américain de la Justice.

Dans une interview télévisée diffusée sur ABC News mercredi soir, le patron d'Apple, Tim Cook est revenu sur l’affaire qui l’oppose au FBI. Celui-ci a déclaré que le gouvernement américain exigeait qu’Apple développe « l'équivalent d’un cancer logiciel » pour l’aider à débloquer un iPhone 5C utilisé par l'un des terroristes de San Bernardino. « La question est de savoir si le gouvernement américain peut obliger Apple à écrire des logiciels qui, selon nous, peuvent exposer des centaines de millions de clients aux États-Unis et dans le monde entier. Il faut aussi se demander s’il a le droit de bafouer les libertés civiles », a déclaré Tim Cook.

Pendant l’interview de 30 minutes, le CEO d’Apple a du expliquer à plusieurs reprises pourquoi sa firme ne pouvait pas faire d’exception pour un iPhone utilisé par un terroriste. « La question ne concerne pas qu’un seul iPhone : la décision a des conséquences sur l'avenir », a déclaré Tim Cook. Selon le CEO, en plus de compromettre la sécurité des personnes, répondre favorablement aujourd’hui à la demande du FBI ne met pas Apple à l’abri d’un risque de dérive et à des demandes futures encore plus invasives. « Et si l’on nous demandait de développer un système d'exploitation qui facilite la surveillance, ou qui permette aux autorités judiciaires de déclencher la caméra de nos matériels », a-t-il déclaré. « Je ne sais pas jusqu’où cela pourrait aller, mais je sais que nous ne souhaitons pas que cela se produise dans ce pays ».

Le FBI veut qu’Apple développe un logiciel qui permettrait aux enquêteurs de contourner les protections de l'écran de verrouillage et accéder ainsi aux informations stockées sur un téléphone utilisé par l'un des auteurs de la tuerie perpétrée à San Bernardino, Californie, en décembre. La semaine dernière, un juge a ordonné à Apple de se conformer à la demande du FNI, mais Apple a refusé et passera en cour d’appel avant vendredi. « Ces décisions ne devraient pas être prises dans les tribunaux au cas par cas », a estimé M. Cook, qui exhorte le Congrès à adopter des lois après un débat public. « En fin de compte, nous devons respecter la loi comme tout le monde », a-t-il ajouté, laissant entendre qu’Apple se conformerait au final à la décision du législateur.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
12 Avril 1996 n°673
Publicité
Publicité