Advertisement
Le Band de Microsoft s'apparente plus à un bracelet connecté qu'à une smartwatch

L'Image du jour

Le Band de Microsoft s'apparente plus à un bracelet connecté qu'à une smartwatch

OpenStack, clef de voûte du cloud Open Source

Dernier Dossier

OpenStack, clef de voûte du cloud Open Source

OpenStack est-il la clef de voûte des infrastructures cloud Open Source, comme l'a été Linux, en quelque sorte, pour les systèmes d'exploitation pour ...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Ubuntu 12.10 simplifie l'accès aux services Internet



Pour les entreprises, Quantal Quetzal propose un outil de connexion à distance au bureau avec les ordinateurs fonctionnant sous Microsoft Windows, en passant par Windows Terminal Server. Avec ce logiciel et grâce à la virtualisation, les applications Windows s'exécutent sur une machine distante du système Ubuntu. L'administrateur peut placer une icône sur le bureau qui lance l'application à distance. « Cette fonction a attiré  l'attention de beaucoup de nos clients dans les entreprises » qui désirent booster leur capacité de connexion à distance , a déclaré Steve George.

Une édition serveur allégée

L'édition serveur d'Ubuntu 12.10 arrive également avec son lot de nouvelles fonctionnalités dont beaucoup visent à rationaliser les usages d'Ubuntu dans le cloud.
Pour aider ses clients à mieux utiliser le cloud computing, Canonical a accéléré les temps de démarrage de son OS serveur en supprimant certaines des applications les moins utilisées lors de l'installation par défaut. « Il ne sert à rien de mettre par défaut MySQL sur un serveur web. Nous laissons à l'administrateur décider ce qu'il faut inclure», a indiqué Mark Baker, directeur produit serveur chez Canonical. Cette version est également livrée avec la dernière édition du conteneur de servlets Tomcat - version 7 - et la dernière mouture du logiciel de déploiement de plates-formes cloud OpenStack, Folsom, publiée en septembre.

C'est aussi la première version à inclure Ceph, un système de stockage distribué qui permet le stockage de fichiers, de blocs et d'objets. Ceph sera utile pour « stocker et gérer de gros volumes de données », a ajouté M. Baker. Cette solution élimine la nécessité d'acheter une plate-forme SAN (storage area network) séparée, car il permet de gérer plusieurs pétaoctets de stockage à l'aide de serveurs et de disques de base.

Canonical a également mis à jour Juju, son outil d'orchestration des charges de travail et des services dans des environnements cloud. Juju dispose désormais d'une interface graphique, ce qui devrait faciliter son utilisation. Canonical a également compilé près de 100 nouveaux Charms - le nom d'Ubuntu pour un package de configuration logiciels pour Juju - avec des applications comme Memcache, Hadoop, Tomcat, MongoDB, MediaWiki et WordPress.

Article de Serge Leblal

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité