Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche verse 23 jeux de données dans l'Open Data (ci-dessus, les écoles préparant aux concours).

L'Image du jour

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche verse 23 jeux de données dans l'Open Data (ci-dessus, les écoles préparant aux concours).

Big data : zoom sur les usages et les applications

Dernier Dossier

Big data : zoom sur les usages et les applications

2014 devrait être une année de transition pour le big data en France. En effet, les projets se multiplient et commencent timidement à se professionnal...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

PARTNER ZONE
Nous vous proposons des espaces d'information et de services dédiés à des acteurs du marché IT. Vous y trouverez de nombreux livres blancs, vidéos, articles...

Partner Desk

Nous vous proposons, dans ces espaces, les dernières nouveautés d'une marque IT.

Webcast

FERMER

OFFRE D'EMPLOI

Découvrez chaque jour des offres d'emploi 100% IT et profitez de toute la puissance de LMI pour promouvoir votre carrière.

Accéder au site 

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 
FERMER
2
Réagissez Imprimer Envoyer

Un groupe d'utilisateurs Linux dépose une plainte antitrust contre Microsoft

Hier, le groupe d'utilisateurs Linux espagnol Hispalinux a déposé une plainte antitrust contre Microsoft devant la Commission européenne. Elle concerne l'utilisation de la fonction UEFI (Unified Extensible Firmware Interface) d'amorçage sécurisé Secure Boot dans les PC sous Windows 8.

Comme l'a déclaré par mail l'avocat et chef du groupe d'utilisateurs Hispalinux José María Lancho, « Hispalinux demande à la Commission européenne de prononcer une injonction provisoire contre Microsoft pour obliger l'éditeur à revoir ses accords actuels passés avec les fabricants et à reconsidérer ses exigences en matière de démarrage sécurisé ». Le groupe d'utilisateurs Linux espagnol a également demandé à la Commission de constater que « Microsoft accroit injustement sa position de monopole sur le marché des OS, du fait qu'il est seul à contrôler l'amorçage sécurisé UEFI ».

Microsoft exige des fabricants qu'ils installent l'amorçage UEFI Secure Boot sur tous les ordinateurs exécutant Windows 8. Certes, le Secure Boot protège les ordinateurs contre les logiciels malveillants et contre l'installation de logiciels indésirables, mais il complique la tâche des utilisateurs désireux d'installer d'autres systèmes d'exploitation basés sur Linux sur des PC Windows 8. Certains considèrent cette pratique comme anticoncurrentielle et accusent Microsoft de se servir de l'UEFI pour bloquer les autres systèmes d'exploitation.

Pas encore de réaction de la CE

Pour l'instant, la Commission européenne n'a pas répondu à une demande de commentaire. Mais, dans sa réponse aux questions des parlementaires le 4 mars dernier, le commissaire européen à la Concurrence Joaquin Almunia a déclaré qu'il était vigilant sur les exigences de sécurité UEFI de Microsoft pour Windows 8. « La Commission surveille la mise en oeuvre des exigences de sécurité de Microsoft pour Windows 8. Cependant, la Commission ne possède pas encore de preuves permettant d'affirmer que ces exigences se traduisent par des pratiques en violation avec les règles de concurrence de l'UE », avait-il écrit à l'époque. « Il semble que les fabricants sont tenus de fournir aux utilisateurs finaux la possibilité de désactiver le démarrage sécurisé », avait encore déclaré M. Almunia. « La Commission va continuer à suivre l'évolution du marché pour s'assurer que la concurrence et les règles du jeu entre tous les acteurs du marché restent équitables », a ajouté le commissaire européen à la concurrence.

Mais Hispalinux, qui représente 8 000 utilisateurs, soutient que les exigences UEFI de Microsoft sont anticoncurrentielles. C'est pourquoi l'association a décidé de déposer une plainte antitrust contre ce « mécanisme d'obstruction », ainsi que l'a déclaré José Maria Lancho. « Les consommateurs perdent le contrôle de leur propre machine parce que Microsoft prend le contrôle du matériel », a-t-il estimé. « Le fait est qu'aucun logiciel ou système d'exploitation devant passer par l'amorçage du système pour être installé ou pour tourner sur ces machines ne pourra accéder à l'ordinateur sans l'autorisation préalable de Microsoft », a-t-il affirmé. « C'est totalement injustifié », a-t-il ajouté. « La stratégie de Microsoft est clairement faite pour contrôler le marché et exclure la concurrence. Elle affecte tous les domaines du logiciel », a-t-il dit. Un porte-parole de Microsoft à Bruxelles a refusé de commenter l'affaire.

COMMENTAIRES de l'ARTICLE2

le 14/05/2013 à 12h13 par Visiteur1779 :

Trop peur d'acheter un PC au risque de ne pas pouvoir y installer ce que je veux, exemple Ubuntu, Fedora, Debian, ..

Les constructeurs devraient y reflechir à deux fois avant de s'enfermer dans le monde de microsoft...

Si la CE attend 1 an pour aider les consommateurs, ca ne sert à rien, c'est maintenant qu'il faut agir..
Micro$oft payera une amende ridicule mais des boites auront fermé entre temps..

Bis repetita

Signaler un abus

le 27/03/2013 à 12h59 par Visiteur1358 :

Une très bonne initiative ! qui devrait être relayée par les autres européens ou même par la fondation open source, non ?

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité