Le rover Curiosity en mission sur Mars depuis août 2012 a bénéficié d'une mise à jour lui apportant des capacités en intelligence artificielle.

L'Image du jour

Le rover Curiosity en mission sur Mars depuis août 2012 a bénéficié d'une mise à jour lui apportant des capacités en intelligence artificielle.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

En mars et juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour le...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

VCE défie les start-ups de la convergence avec VxRail

Il est possible d'ajouter une appliance VxRail à un ring déjà existant pour augmenter les capacités de calcul et de stockage. (crédit : D.R).

Il est possible d'ajouter une appliance VxRail à un ring déjà existant pour augmenter les capacités de calcul et de stockage. (crédit : D.R).

Bras armé d'EMC sur le marché des infrastructures convergentes, VCE attaque avec plus d'entrain les solutions hyperconvergentes proposées par les start-ups Simplivity, Nutanix et Altantis Computing.

A côté de leurs Vblock et VxBlock, EMC et VCE proposaient déjà une appliance hyperconvergente sur base EVO:rail, la VxSpex Blue. Aujourd’hui, VCE reprend la ligne avec l’appliance VxRail développée sur une base serveur Quanta Computing avec une étroite intégration WMware au niveau logiciels (VirtualSAN, vSphere et vCenter).

Comme d'autres plates-formes hyperconvergentes, VCE promet bien sûr une gestion simplifiée, une évolutivité plus facile et un coût réduit avec ses solutions VxRail packagées et préconfigurées par rapport aux serveurs traditionnels et à une infrastructure de stockage classique. Selon Philipe Charpentier, vArchitect manager EMEA chez VCE, VxRail permettra aux PME et PMI de déployer plus rapidement ces serveurs dans le cadre d'un environnement cloud privé. L'occasion pour une entreprise de proposer les fonctionnalités d’un ensemble logiciel bien définis vers un bureau distant ou une filiale. Exécuter des charges de travail spécifiques tels que le VDI avec la possibilité de conserver un ensemble de composants normalisés.

Jusqu'à 16 appliances soit 64 serveurs 

« Nous proposons une approche industrielle pour le passage au cloud hybride avec nos appliances 2U qui rassemblent quatre noeuds serveurs avec un mixte de SDD et de disques durs », a indiqué Philippe Charpentier. Si une unité de stockage est obligatoire pour accélérer les échanges grâce à la technologie de cache vSAN, les appliances peuvent être totalement équipées de SSD. La capacité de stockage brute atteint 19 To par nœud/serveur en flash et 76 To par appliance avant déduplication et compression. Précisons que la sécurité des données est assurée par une technologie de type Erasure Coding qui vient avantageusement remplacer les cartes RAID. Un ring peut rassembler un maximum de 64 nœuds soit 16 appliances pour l’instant et en cas de perte d’un serveur la reconstruction est assuré par les autres noeuds. Les serveurs reposent sur des puces Intel Xeon avec 6 ou 12 cœurs.

Si les VxSpex Blue se sont assez peu vendues sur leur marché initial de l’aveu même de VCE, la faute à un marketing et à des forces commerciales insuffisantes, l’ambition est retrouvée avec les VxRail avec une approche directe sur les grands comptes et des partenaires channel - les mêmes que pour EMC, VMware et VCE - pour les PME. Nous avons bien sûr demandé au représentant de VCE si des serveurs Dell allaient remplacer les solutions Quanta dans les VxRail et VxBloc, ainsi que les UCS dans les vBlock et la réponse a été sans détour. « Il est encore trop tôt pour parler d’un rapprochement avec Dell et nous sommes très satisfait de notre partenariat avec Cisco ». Lors du dernier Cisco Live à Berlin, les dirigeants de l’équipementier nous ont d’ailleurs tenu le même discours. « Cisco est satisfait de son partenariat avec EMC, pourquoi changer une équipe qui gagne ? ».

Une belle concordance qui n’empêche toutefois pas Cisco de travailler avec Simplivity sur ses solutions hyperconvergentes OmniStack, ni Dell de faire de même avec Nutanix pour rassurer les clients sur la qualité et la pérennité de la base matérielle de ses appliances XC. Pour se distinguer de ses petits concurrents, VCE met avant tout en avant son étroite intégration avec VMware, avec toutefois le seul support de l’hyperviseur maison ESX, et des interfaces de contrôle déjà familiers aux clients vSphere et vCenter. « Il est ainsi possible de combiner des vBlock en amont et des VxRail dans les filiales sans avoir besoin de reformer les équipes quand la connaissance de l'environnement VWMare est là », nous a indiqué Philippe Charpentier.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
22 Décembre 1986 n°261
Publicité
Publicité