Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

L'Image du jour

Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
4
Réagissez Imprimer Envoyer

Windows bientôt en Open Source

Mark Russinovich, ingénieur chez Microsoft, n'exclut de voir Windows passer en Open Source.

Mark Russinovich, ingénieur chez Microsoft, n'exclut de voir Windows passer en Open Source.

Un ingénieur de Microsoft a laissé entendre qu'une telle option n'était pas exclue : « C'est du domaine du possible ». Une annonce choc à l'occasion des 40 ans de l'éditeur de Redmond.

Il n’y a pas si longtemps, Microsoft avait tout de l’éditeur aux antipodes du logiciel libre. Steve Ballmer allait jusqu’à qualifier Linux « de cancer », et Bill Gates n’avait pas de meilleure opinion de la philosophie Open Source en général. Mais depuis, le monde a changé. Satya Nadella, le CEO de Microsoft, a ouvertement déclaré son amour pour Linux, l’éditeur a fait passer son framework .NET en Open Source pour les développeurs, et Linux est aujourd’hui bienvenu dans son service cloud Azure. De même, l’éditeur offre de plus en plus de produits libres aux utilisateurs de plates-formes concurrentes. À se demander si Windows pourrait passer sous licence libre un jour prochain ! Mark Russinovich, un ingénieur émérite de Microsoft pense apparemment qu’un tel événement pourrait se produire. « C’est certainement du domaine du possible », aurait déclaré l’ingénieur à son auditoire lors de la conférence ChefCon qui s’est tenue à Santa Clara la semaine dernière (31 mars - 3 avril). Justifiant : « C’est le « nouveau » Microsoft ».

Mais l’éditeur lui-même n’a encore rien cédé. « Microsoft n'a établi aucune politique, ni aucun business modèle en matière d’Open Source et ne prévoit aucun changement pour Windows », a déclaré un représentant de l’entreprise par courriel vendredi. Cependant, le simple fait qu’une telle éventualité soit sérieusement évoquée dans un forum public montre à quel point le monde du logiciel a changé. « L'Open Source n’est plus une menace comme c’était le cas pour ma génération de dirigeants. Au cours des 15 dernières années, pour la nouvelle génération, le logiciel libre est clairement devenu une ressource », a déclaré Rob Enderle, analyste principal, Enderle Group. « Et, alors que l’ancienne génération laisse progressivement sa place, les dirigeants actuels partagent de plus en plus ce point de vue plus positif », a-t-il ajouté. Un autre élément qui pousse dans ce sens, c’est la nécessité pour Microsoft de faire de Windows un concurrent d’Android, un terrain où « l’Open Source est incontournable », a encore déclaré l’analyste. « Tous ces facteurs réunis, plus un changement de leadership chez Microsoft et un paysage concurrentiel en rupture, obligent clairement à reconsidérer la façon de livrer, soutenir, et faire payer Windows », a-t-il ajouté. « Et ce n’est qu'une des importantes évolutions du produit auxquelles nous allons probablement assister ».

L'Open Source n'est pas synonyme de succès

« Bien sûr, le fait de livrer un morceau de code en Open Source ne suffit pas pour rendre un produit plus compétitif », fait remarquer Al Gillen, Vice-Président, Program, Servers et System Software, d’IDC. « Pour qu’un transfert de code propriétaire à la communauté Open Source soit payant, le seul fait de passer le code dans le secteur public ne suffit pas », a-t-il ajouté. « Il faut avoir la capacité de rallier une communauté autour du produit, d’inciter les développeurs à contribuer à l’effort de développement afin de faire évoluer la technologie ». Les entreprises doivent également suivre, et offrir un support commercial pour les portions du code Open Source. Or, « aujourd’hui, une offre de support différencié n’est pas suffisante pour gagner sur la concurrence », a-t-il encore déclaré.

Microsoft livre déjà Windows gratuitement pour les petits terminaux (écran de moins de 8 pouces), de sorte que, très probablement, si Windows devait basculer dans l’Open Source, la libéralisation commencerait par ce type de dispositifs - téléphones et petites tablettes - des secteurs où Microsoft est déjà confronté à des défis de monétisation », a ajouté Al Gillen. « Mais, même à l'extrémité supérieure, alors que Microsoft est en train de déplacer ses clients vers un modèle de services sous Azure, il devient moins important pour l’éditeur de monétiser directement le logiciel Windows », fait encore remarquer le vice-président d’IDC. « De plus en plus, les revenus de Microsoft proviennent des services cloud et moins des licences logicielles, avec notamment la vente de nombreux services connexes comme Office 365, OneDrive, Bing, etc. », a-t-il ajouté. « Donc, on peut logiquement se dire que Microsoft pourrait très bien passer Windows en Open Source dans… 10 ans peut-être. Oui, ça paraît possible ».

COMMENTAIRES de l'ARTICLE4

le 21/04/2015 à 10h58 par Visiteur5912 :

Encore une annonce pour noyer le poisson! l'open source c'est pas dans dix ans! c'est maintenant...aujourd'hui, Microsoft encore dans le décor...incapable d'évoluer il faut que google avec Android les pousse! Où est passé le talent des Gates et Job?

Signaler un abus

le 09/04/2015 à 08h20 par Visiteur5831 :

Pourquoi titrer "Windows bientôt en Open Source" alors qu'un représentant de Microsoft affirme dans 10 ans peut-être ? Le lecteur ne peut-être que déçu. Survendre une information n'est pas informer ...

Signaler un abus

le 08/04/2015 à 10h48 par Nathan (Membre) :

L'année dernière, Microsoft avait rendu public le code source de... MS-DOS et de Word 1.1a. Alors si c'est pour nous balancer une version antédiluvienne de Windows (3.1, 95, 98 ?), cela ne présente aucun intérêt si ce n'est un effet d'annonce.

Signaler un abus

le 08/04/2015 à 10h29 par Visiteur5820 :

Microsoft aspire tout ce qui se fait de mieux dans ce monde en termes de recherches technologiques. Le jour ou il devient Open Source c'est qu'il n'y aura plus rien de libre dans ce monde virtuel.

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité