Quand les utilisateurs de terminaux IOS 6.1 essaient de mettre à jour leurs données avec Exchange Server 2010, un message d'erreur indique « Impossible de recevoir les messages » et « La connexion au serveur a échoué », comme l'a confirmé le support technique de Microsoft. « La seule option proposée aux utilisateurs est de cliquer sur « OK » », ajoute encore Microsoft.

Ce qui est plus problématique pour les services informatiques, c'est que les CPU du serveur réagissent de manière erratique, ce qui affecte les performances pour tous les utilisateurs. Voici comment Microsoft décrit le problème : « Quand un utilisateur synchronise sa boîte mails à partir d'un terminal tournant sous iOS 6.1, les ressources serveur de Microsoft Exchange Server 2010 Client Access (CAS) et de la boîte aux lettres (BAL) sont rapidement consommées, les logs augmentent de façon excessive, la mémoire et les processeurs sont très sollicités, ce qui affecte les performances du serveur ».

Pas encore de solution logicielle au problème

C'est un inconvénient majeur pour les propriétaires d'iPhone 3 GS, 4 et 5, d'iPod Touch de quatrième et cinquième génération, d'iPad 2 et d'iPad de troisième et quatrième génération, et de Mini iPad, tournant sous iOS 6.1 qui utilisent ces dispositifs dans leur travail, essentiellement pour avoir accès à leurs mails et à leurs informations de calendrier. Microsoft recommande aux utilisateurs confrontés à ce problème de faire une demande de ticket de maintenance à Apple pour obtenir un diagnostic. « Apple et Microsoft travaillent sur la question. Nous publierons davantage d'informations sur le sujet dès qu'elles seront disponibles », explique Microsoft.

Une solution est de ne pas essayer d'accéder au Calendrier à partir des appareils concernés. « Si un utilisateur rencontre ce problème, le fait de redémarrer l'appareil peut parfois suffire à le résoudre », indique Microsoft. Sinon, l'éditeur livre trois autres méthodes susceptibles de fonctionner : Supprimer le compte Exchange sur le terminal d'Apple, attendre une demi-heure et le réinstaller. Limiter le nombre de périphériques iOS ayant accès au serveur en même temps. Enfin, bloquer l'accès à tous les appareils sous iOS côté serveur. « La seconde option permettra de protéger les performances du serveur, mais n'empêchera pas les messages d'erreur », précise Microsoft. L'avis publié par le support technique explique également comment vérifier si le problème peut se produire sur un réseau donné.