La base de données NoSQL serverless (DaaS) Astra DB de DataStax, basée sur le logiciel libre Apache Cassandra, est désormais disponible dans plusieurs régions chez les principaux fournisseurs de services cloud tels que Amazon Web Services (AWS), Google Cloud Platform (GCP) et Microsoft Azure. Cette annonce fait suite au lancement par son rival MongoDB, en juillet, de son propre DaaS NoSQL serverless, Atlas. Les entreprises cherchent à adopter l'architecture serverless, car elle réduit les coûts de possession et de maintenance des serveurs. Dans une configuration serverless, les entreprises délèguent la gestion des serveurs ou VM et ne paient que les fonctions qu'elles utilisent, principalement le stockage et le calcul.   

Selon Craig Kitterman, vice-président de la gestion des produits de la division des bases de données de DataStax, le fait de rendre Astra DB disponible auprès de plusieurs fournisseurs de clouds et dans différentes régions pourrait changer la donne pour l'entreprise. Auparavant, si une entreprise souhaitait mettre en place une configuration multirégionale afin de répliquer les données et d'assurer leur disponibilité en temps réel, elle devait se lancer dans une configuration d'infrastructure complexe et coûteuse, compte tenu de défis tels que l'équilibrage de la charge du réseau et la sécurité, ainsi que tout le plan d'extension et de consolidation a indiqué M. Kitterman. 

La disponibilité multirégionale réduit la complexité 

"Ce que nous avons fait, c'est que nous avons distillé toute cette complexité en quelques clics et quelques minutes", a mis en avant M. Kitterman. "En conséquence, la performance en termes de coûts est phénoménale, car les clients n'ont pas besoin d'employer tous ces experts et de dépenser tout ce temps, cette énergie et ces mois d'efforts, juste pour essayer d'y arriver. Nous l'avons déjà fait". Une stratégie de base de données multirégionale est importante pour les entreprises géographiquement dispersées, selon les analystes. "Pour les entreprises qui ont des données qui doivent être partagées entre les régions en temps réel, le multirégional est essentiel. L'alternative est la réplication de la base de données, qui introduit une latence considérable", a déclaré Carl Olofson, vice-président en charge des bases de données chez IDC.  

La disponibilité multi-cloud donne le choix aux clients 

Avec l'adoption de la multirégionalité sur une gamme de clouds publics, DataStax a ouvert des choix pour les clients, a déclaré Doug Henschen, vice-président et analyste principal chez Constellation Research. "De nombreuses grandes entreprises utilisent plusieurs fournisseurs de clouds et veulent de la flexibilité. Dans certains cas, un cloud public a une meilleure couverture dans certains pays et régions que d'autres, de sorte que la possibilité d'exécuter un service de base de données à travers les régions et les fournisseurs de cloud ouvre des choix que les clients pourraient vouloir exploiter", a relevé M. Henschen. 

En termes de fonctionnalités multirégionales et multicloud, le service Astra DB de DataStax n'a pas beaucoup de concurrent direct, selon M. Olofson. Par exemple, si Google Cloud Spanner est serverless et multirégional, il n'est pas multicloud et ne fonctionne que sur GCP. D'autre part, la base de MongoDB n'est pas multirégionale, même si elle est serverless et multicloud, a-t-il ajouté. Pendant ce temps, les rivaux de DataStax tels que Snowflake, MongoDB, MariaDB et TigerGraph suivent une stratégie multicloud et hybride-cloud, mais ils ne sont pas nécessairement des rivaux directs de DataStax, a indiqué l’analyste de Constellation. "La plupart des fournisseurs indépendants de systèmes de gestion de bases de données NoSQL et relationnelles se différencient des services natifs d'un seul cloud et répondent à la demande des clients en fournissant un support hybride et multicloud", a déclaré M. Henschen. "Aucun de ces fournisseurs n'aborde les mêmes cas d'utilisation ou ne concurrence directement DataStax, mais ce sont tous des indépendants qui suivent une stratégie multi-cloud." DataStax se distingue, car il est souvent utilisé pour des data stores extrêmement volumineux comprenant des téraoctets, voire des pétaoctets de données, et utilise une technique d'optimisation des bases de données à schéma dénormalisé. 

DataStax propose le DaaS partout et à tout moment 

Tout client qui s'inscrit à Astra DB peut déployer une base de données n'importe où dans le monde en s'inscrivant simplement et en choisissant son fournisseur de cloud et sa région préférés, a déclaré M. Kitterman. Les clients existants peuvent également ajouter une nouvelle région par le biais de la console Astra DB, qui fait également le point sur leurs fonctions de calcul et de stockage. "Si votre base de données est déjà configurée et fonctionne ailleurs dans le monde, il vous suffit maintenant d'y accéder et d'ajouter une nouvelle région. Ainsi, dans ce cas, vous pourriez ajouter une région en Inde, et en quelques minutes, cette base de données serait provisionnée pour vous et la réplication serait configurée et toutes vos données seraient automatiquement répliquées vers la nouvelle région", a déclaré M. Kitterman. Une fois la réplication terminée, tout nouveau droit dans l'ancienne base de données serait désormais répliqué dans la nouvelle région et vice versa. 

DataStax a également déclaré qu'elle ajoutait des régions à la demande des clients, là où DataStax l’éditeur n'est pas disponible actuellement, et M. Kitterman a déclaré que la plupart des pays demandés étaient couverts.