La version 1 vient d'être livrée pour mise en production : le programme Vitam (Valeurs immatérielles transmises aux archives pour mémoire) entre ainsi véritablement en fonctionnement. Mené sous la double tutelle du CIAF (Comité Interministériel aux Archives de France) et de la Dinsic (la « DSI groupe de l'Etat » : Direction Interministérielle du Numérique et du Système d'Information et de Communication), Vitam est un programme visant à la création d'une solution pour l'archivage probant des archives de l'Etat. Malgré toute une série de difficultés, Vitam a été mené en mode agile. Conçu au départ pour les trois ministères pilotant le programme pour leur propre usage (Armées, Affaires Etrangères, Culture), Vitam a reçu un financement dans le cadre des investissements d'avenir à condition de devenir une solution totalement réutilisable par qui le voudrait.

Vitam se décompose en fait en quatre sous-programmes. Le premier, sans doute le plus important et en tous cas la base de tout, est le logiciel de back office à créer, le « Vitam coeur » ou le « socle Vitam ». Réalisé en open-source, il est sous licence Cecill v2.1 compatible GNU GPL, garantissant ainsi sa réutilisation par qui le voudra...

Lire la suite sur CIO.