En France, l'Ordre de Malte est une association catholique hospitalière qui secourt et soigne. Elle compte 900 salariés et gère une activité internationale dans 27 pays avec 1 000 autres salariés. Son budget s'élevait à 86 M€ en 2016. Ces quelques chiffres donnent une idée de sa taille et de ses enjeux en matière de sécurité, la moindre défaillance paralysant son activité.

L'Ordre qui possédait historiquement en France deux sites informatiques en propre a décidé de changer son fusil d'épaule. Le site secondaire possédait une capacité de stockage inférieure à celle du site principal ce qui rendait compliquée la réplication des deux sites, un impératif pour réduire le temps de réplication des données. L'Ordre de Malte a donc confié à Nerim un projet de sauvegarde de données et de continuité de service. L'opérateur était depuis 2010 l'un de ses fournisseurs.

Nerim gère l'ensemble de l'infrastructure en 24/7

Le projet repose sur une logique de PRA / PCA (pour garantir la reprise et la continuité d'activité), grâce à l'externalisation de l'infrastructure et la virtualisation des ressources informatiques. Les choix se sont portés sur des serveurs HP, un stockage Dell/EMC et une virtualisation VMware. L'infrastructure est hébergée chez Equinix et sécurisée, précise Nerim, par une protection contre les attaques par déni de service (DDoS) niveau 7 intégrée à son propre réseau. Nerim gère l'ensemble de l'infrastructure en 24/7 et les accès Internet. La prochaine étape sera de passer toutes les connexions des délégations locales, au nombre de 106, de l'ADSL à la fibre.