En direct de Palo Alto - Après avoir tenté de percer sur le marché avec une solution de stockage objet distribuée compatible S3, Minio a désormais l’ambition de devenir une couche de stockage objet neutre disponible sur plusieurs plateformes cloud. L’idée est d’apporter la compatibilité S3 sur Azure Blob Storage par exemple pour les offrir cette fonctionnalité aux clients de Microsoft. Ce positionnement est également particulièrement intéressant pour les clients travaillant dans plusieurs environnements.

Si Amazon occupe aujourd’hui une position dominante sur le marché du cloud, un grand nombre d’entreprises préfèrent diversifier leurs approvisionnements en misant sur le multicloud. Parler à Microsoft, Google, Backblaze et aux autres acteurs de ce marché pourrait s’avérer une excellente opération pour Minio. Les investisseurs ne s’y sont pas trompés puisqu’en septembre dernier, ils ont validé ce repositionnement en apportant 20 millions de dollars à la start-up à l’occasion d’un tour de table de série A. Parmi les investisseurs, on peut citer Dell Technologies Capital, General Catalyst Partners et Nexus Venture Partners. Intel Capital, AME Cloud et Steve Singh sont également de la partie.

Minio Object Storage apporte sa compatibilité S3 aux principales plateformes cloud du marché., mais également aux installations sur site

Pour déployer sa solution, Minio passe aujourd’hui par des containers Docker. Il est donc possible de déployer sa propre plateforme de stockage objet distribuée (avec erasure coding et chiffrement), ou d’utiliser l’API compatible S3 pour créer à un backend de stockage sur Azure Blob Storage, Google Cloud Storage, Cloud Foundry (pour projets Java) , un cluster de containers Kubernetes (compute cloud abstraction sur Google Cloud), un NAS ou même une JBOF. « Le stockage objet se destine au stockage des données non structurées - les données structurées ont les bases de données – qui ne cessent de grossir ces dernières années. Le stockage bloc et fichiers se destine avant tout aux applications de production et le stockage objet aux données persistantes qui peuvent alimenter des charges de travail analytiques », nous a indiqué Anand Babu Periasamy, le CEO et cofondateur de Minio.

Les entreprises qui travaillent avec des applications cloud natives recherchent une solution de stockage compatible S3, que ce soit sur site, dans le cloud ou en mode hybride. Minio se voit donc comme le Kubernetes du stockage d'objets, une partie neutre qui travaille de manière prévisible sur les solutions. Et dans les scénarios envisagés par Anand Babu Periasamy, on trouve même une plateforme Edge Cloud Storage associée à une espace cloud public. L'arrivée dans l'équipe de vétérans issu d'EMC et NetApp - grâce à la récente levée de fonds - ne semble pas étranger à cette élargissement de la cible initiale. L'objet reste au centre de la proposition mais avec un adressage beaucoup plus large.