Fondée en 2012 à Seattle par des anciens d'Isilon (nous avons déjà détaillé les arcanes de la plate-forme), Qumulo s’est tout de suite démarquée sur le marché des baies de stockage avec une plateforme NAS reposant sur une architecture distribuée supportant les modes fichiers et objets. Une extension vers le cloud est également de la partie pour mettre en place une solution hybride. Après AWS, un accord avec GCP vient d’ailleurs d’être noué pour proposer la plate-forme aux clients de Qumulo. « Nous ciblons des partenaires pour répondre à différents usages comme le HPC et les médias notamment », nous a expliqué à Palo Alto Molly Presley, responsable marketing de Qumulo. Avec Cloud Studio, Qumulo propose de stocker des fichiers sur le cloud, mais également de lancer des traitements avec des effets spéciaux assurés par les ressources GPU en ligne.

Si le système de fichiers Qumulo fonctionne sur du matériel standard – HPE est un des fournisseurs proposé - la start-up annonce régulièrement des mises à jour hardware. C’est le cas aujourd'hui avec la baie full-flash P-184T (2U) qui vient se placer au dessus des modèles P-23T et P-92T. Reposant elle aussi sur des contrôleurs Intel Xeon Gold 6126 (12 cœurs à 2,6 GHz), elle apporte une capacité de stockage brute de 184 To avec 24 SSD NVMe (7,68 To) alors que la P-92T plafonne à 92 To brute (24 SSD NVMe de 3,84 To). Coté performances, une mise à jour logicielle de Qumulo Core augmente (jusqu’à 40%) la vitesse d’écriture sur la série P.

Trois baies avec un peu plus de capacité de stockage ont été annoncées chez Qumulo. (Crédit S.L.)

La série C s’enrichit avec l’arrivée du modèle C168T (1U) d’une capacité de 168 To brute (12 disques durs de 14 To secondés par 3,8 To de flash pour la partie cache). Cette gamme dite hybride combine donc des disques durs et des SSD pour offrir de la capacité de stockage (DD) sans négliger les performances (SSD) et, ce, à un tarif serré. Pour la partie contrôleurs, Qumulo fait appel à des puces Intel Xeon-D D-1531 (6 cœurs à 2,2 GHz) comme pour le C72T. Enfin, Qumulo complète ses annonces avec le K168T (1U) d’une capacité de 168 To (12 disques durs de 14 To avec 2,8 To de flash pour la partie cache) destiné à l’archivage. Elle exploite elle aussi des contrôleurs Intel Xeon-D D-1531 (6 cœurs à 2,2 GHz).

L'interface revue de Qumulo permet de suivre l'évolution de la consommation du stockage. (Crédit S.L.)

L'abonnement au stockage Qumulo comprend l'analyse en temps réel et la gestion des quotas, la réplication continue et les snapshots. Si l'analyse en temps réel montre la capacité utilisée par le stockage, elle révèle également les tendances d'utilisation - grâce au recours à des algorithmes prédictifs - et rend visibles les pics d'utilisation. Signalons qu’une fonction d'audit de sécurité permet de savoir quels utilisateurs ont accédé aux fichiers et ce qu'ils ont fait pendant l'accès. Une interface remaniée est proposée aux administrateurs pour mieux suivre tout ce qui se passe et anticiper les besoins. Des API sont également disponibles pour se connecter à des outils analytiques comme Splunk. Les souscriptions et autres options logicielles sont une évolution notable dans le monde du stockage, avec un discours récurrent sur l’abandon du matériel pour se concentrer sur le logiciel. Les ressources hardware étant fournies par de grands acteurs du marché.