Facebook a réussi le vol d'essai de son drone Aquila qui doit fournir une connexion Internet très haut débit aux populations n'y ayant pas accès.

L'Image du jour

Facebook a réussi le vol d'essai de son drone Aquila qui doit fournir une connexion Internet très haut débit aux populations n'y ayant pas accès.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

En mars et juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour le...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Dernière ligne droite au mariage entre Orange et Bouygues Telecom

Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, a rencontré les PDG d'Orange et Bouygues Telecom jeudi pour évoquer les modalités de leur rapprochement. (crédit : D.R.)

Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, a rencontré les PDG d'Orange et Bouygues Telecom jeudi pour évoquer les modalités de leur rapprochement. (crédit : D.R.)

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a rencontré ce jeudi les PDG d'Orange et Bouygues Telecom en vue de boucler le rapprochement entre les deux entreprises. Bercy aurait accepté une montée de 12% de ce dernier au capital du premier opérateur télécoms français.

Les jours passent et l'échéance fatidique du 31 mars se rapproche à grand pas. C'est effectivement à cette date que devrait être définitivement entériné le projet de rachat de Bouygues Telecom par Orange, dans les tuyaux depuis janvier dernier. Rappelons qu'initialement, le montant estimé du rachat évoqué avait été de 10 milliards d'euros, dont deux en numéraire. Afin d'éviter de déclencher les foudres des autorités anti-concurrentielles, les parties prenantes auraient échafaudé un plan de répartition d'actifs avec d'autres opérateurs clés du marché, au premier rang desquels SFR-Numericable - qui pourrait être prêt à avaler les clients de Bouygues Telecom pour 4 milliards d'euros - mais également Free, propriété du groupe Iliad.

Pour être validé, le projet d'acquisition de Bouygues Telecom par Orange nécessite quoi qu'il en soit l'aval de l'Etat, actionnaire du premier opérateur télécom français qui détient à ce jour 23% de son capital. Jeudi, le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a d'ailleurs reçu successivement Stéphane Richard et Martin Bouygues, respectivement PDG d'Orange et du groupe Bouygues, afin d'évoquer le montant de la prise de capital de ce dernier dans le premier. Alors que l'Etat rechignait jusqu'à présent à voir la part de BT au capital d'Orange dépasser 10%, il semble que Bercy ait accepté de voir cette dernière grimper à 12%. Une concession qui, dans tous les cas, n'empêchera pas l'Etat de disposer toujours d'une minorité de blocage évaluée à 20%, dans le capital d'Orange.

D'autres discussions doivent avoir lieu d'ici la semaine prochaine afin de valider notamment les prix des cessions d'actifs par l'ensemble des parties prenantes sur ce brûlant dossier.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
26 Novembre 1990 n°434
Publicité
Publicité