Facebook a réussi le vol d'essai de son drone Aquila qui doit fournir une connexion Internet très haut débit aux populations n'y ayant pas accès.

L'Image du jour

Facebook a réussi le vol d'essai de son drone Aquila qui doit fournir une connexion Internet très haut débit aux populations n'y ayant pas accès.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

En mars et juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour le...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
9
Réagissez Imprimer Envoyer

Gfi bientôt racheté par les Qataris de Mannai Corporation

Le bouleversement capitalistique qui se prépare au sein de Gfi ne devrait pas faire valser Vincent Rouaix, son actuel PDG. (crédit : D.R.)

Le bouleversement capitalistique qui se prépare au sein de Gfi ne devrait pas faire valser Vincent Rouaix, son actuel PDG. (crédit : D.R.)

Le conseil d'administration de la société de services informatiques Gfi Informatique étudie un projet amical de prise de 51% de son capital par le groupe qatarien Mannai Corporation. Le prix par action proposé, comprenant une prime de 34% par rapport au dernier cours de cotation, valorise l'ESN française 561 millions d'euros.

Du prédateur à la proie. A l'occasion de la publication de ses résultats financiers pour le 1er semestre 2015 l'été dernier, la société de services informatiques française Gfi Informatique ne cachait pas son intention de procéder dans les prochains mois à des acquisitions. Il semble que ce soit finalement le scenario inverse qui se profile à l'horizon avec le projet surprise de la prise de participation majoritaire du groupe qatarien Mannai Corporation au sein du capital de la société française. Cette offre, qualifiée d'amicale par le conseil d'administration de Gfi, porte sur l'acquisition de 51% de ses parts au prix de 8,5 euros par action, valorisant ainsi l'entreprise à 561 millions d'euros.

Suite à cette annonce, la cotation en bourse de l'action Gfi est suspendue lundi mais reprendra demain. Ce projet d'acquisition reste néanmoins soumise à « l'obtention de l'avis du CCE de Gfi Informatique et à l'approbation des autorités compétentes au titre du contrôle des concentrations et des investissements étrangers en France. »

L'équipe dirigeante resterait aux commandes

L'entrée au capital de Mannai Corporation - un conglomérat qatarien aux activités variées allant de la distribution automobile, la vente de joaillerie en passant par les services d'ingénierie dans le gaz et le pétrole mais également les TIC - bénéficie de l'accord des fonds Apax Partners et Boussard & Gavaudan actionnaires détenant actuellement 80% des parts de GFI. La prise de participation majoritaire est prévue de s'effectuer en plusieurs étapes : acquisition de 25% du capital et des droits de vote, constitution d'un pacte d'actionnaires, projet d'offre publique d'achat simplifiée et enfin rachat des actions complémentaires pour détenir au final 51% du capital de la société française.

« Le conseil d’administration de Gfi Informatique accueille favorablement ce projet d’offre amical qui permettrait d’accélérer le développement du groupe en garantissant la pérennité des équipes et du management, et s’inscrit parfaitement dans le projet industriel du plan stratégique 2015-2018 », précise l'ESN dans un communiqué. « L’équipe dirigeante actuelle serait confortée dans ses fonctions. A l’issue de l’opération, le conseil d’administration serait composé de 11 membres dont 2 administrateurs proposés par Mannai Corporation, 2 administrateurs proposés par Apax Partners, et 5 administrateurs indépendants. »

Au premier semestre 2015, Gfi a réalisé un chiffre d'affaires de 437 millions d'euros, en progression annuelle de 13% pour un résultat net de près de 3 millions d'euros, en hausse de 137% sur la même période. Dernièrement, le groupe avait fait l'acquisition de l'éditeur d'ERP Ordirop.

Article de

COMMENTAIRES de l'ARTICLE9

le 27/11/2015 à 11h12 par Visiteur7389 :

Ce ne sera plus Français..

Signaler un abus

le 25/11/2015 à 18h43 par Visiteur7374 :

C'était prévisible, non ? GFI était sponsor principal du PSG Handball, club détenu par un fond qatari. Pour les histoires de géopolitiques financières sur le Qatar, je laisse ça aux amateurs de la théorie du complot.

Signaler un abus

le 25/11/2015 à 14h04 par Visiteur7369 :

Enfin, vous auriez de belles paies!!ouf!

Signaler un abus

le 25/11/2015 à 00h22 par Visiteur7359 :

Reste à savoir si les emplois vont rester en France ou délocalisés.

Signaler un abus

le 24/11/2015 à 12h45 par Visiteur7355 :

Quelle est la marge de manoeuvre del'institution politique pour réguler ce genre de prise de pouvoir "amicale" dans un secteur clé de la globalisation?

Signaler un abus

le 24/11/2015 à 08h49 par Visiteur7353 :

APAX voulait récuperer ses billes, placées depuis 2007. voila c'est fait. Et l'équipe dirigeante ,Mr Rouaix, sauve sa place pour au moins 3 ans. Apax gardant un droit de véto jusqu'en 2018.

Signaler un abus

le 24/11/2015 à 00h45 par Visiteur7351 :

Dommage. C'était une belle réussite française.

Signaler un abus

le 23/11/2015 à 18h02 par Visiteur7349 :

@Visiteur7346
+1

Signaler un abus

le 23/11/2015 à 12h59 par Visiteur7346 :

Financement de l'extrémisme islamiste
Le Quatar est, avec l'Arabie saoudite et la Turquie, l'une des principales sources financières et militaires de l'extrémisme islamiste (source Wikipedia).

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
15 Octobre 1993 n°561
Publicité
Publicité