Microsoft a acheté Genee et sa technologie de planification et de prise de rendez-vous basée sur de l'apprentissage machine.

L'Image du jour

Microsoft a acheté Genee et sa technologie de planification et de prise de rendez-vous basée sur de l'apprentissage machine.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

L'Europe condamne la cybersurveillance et encourage le logiciel libre

La motion du 29 octobre 2015 du Parlement Européen soutient le Logiciel Libre. (source : Wikimedia)

La motion du 29 octobre 2015 du Parlement Européen soutient le Logiciel Libre. (source : Wikimedia)

Le Parlement Européen a adopté une longue motion condamnant la cybersurveillance généralisée et encourageant le logiciel libre et souverain.

Le 29 octobre 2015, le Parlement Européen a adopté une longue motion condamnant la cybersurveillance généralisée, appelant à soutenir Edward Snowden (paragraphe 2) et tirant des conclusions liées à l'absence de confiance possible avec les Etats-Unis. Au sein de ce long texte apparaissent deux paragraphes (les 47 et 48) sur la souveraineté informatique de l'Europe qui repose, selon le Parlement, notamment sur le Logiciel Libre (paragraphe 47).

La motion prévoit en effet à une évolution forte de la législation sur les marchés publics. Le Parlement «  appelle au remplacement systématique des logiciels propriétaires par des logiciels ouverts contrôlables et vérifiables dans toutes les institutions de l'Union, à l'introduction d'un critère de sélection open-source obligatoire dans toutes les procédures de passation de marchés dans le domaine des TIC à l'avenir, et à la mise à disposition rapide d'outils de cryptage ».

« C'est la première fois que le Parlement européen appelle explicitement à la migration vers le logiciel libre. Même si une telle résolution ne présente pas un caractère contraignant, c'est un signal très fort envoyé en direction de la Commission européenne » s'est réjoui Frédéric Couchet, délégué général de l'April. Cette association militante en faveur du Logiciel Libre attend maintenant de la Commission Européenne et des autorités nationales une mise ne oeuvre concrète de ce qui reste, actuellement, un voeu pieux. La France connait d'ailleurs actuellement un retour de la guerre des formats à l'occasion de la révision du RGI.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité