La puce neuromorphique TrueNorth d'IBM, qui affiche des capacités d'apprentissage deep-learning, est plus rapide et plus économe en énergie que les GPU et CPU actuelles.

L'Image du jour

La puce neuromorphique TrueNorth d'IBM, qui affiche des capacités d'apprentissage deep-learning, est plus rapide et plus économe en énergie que les GP...

Les Fintech bousculent la finance

Dernier Dossier

Les Fintech bousculent la finance

Quelque 4 000 Fintechs existeraient dans le monde, sûrement une faible minorité d'entre elles subsistera dans les trois ans. Une chose est sûre, depui...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

La distribution obligée de se transformer sous les coups de boutoir du e-commerce

Les magasins poussiéreux sont amenés à disparaître. (Crédit D.R.).

Les magasins poussiéreux sont amenés à disparaître. (Crédit D.R.).

Pour la grande majorité des Français, le magasin physique va se raréfier au profit du e-commerce et, en plus, se connecter.

Le magasin physique de 2030 (dans quinze ans) sera connecté. Le nombre de magasins physiques devrait également diminuer. Du moins, c'est ce que pensent neuf français sur dix selon une étude menée par l'IFOP à l'initiative de l'éditeur Comarch. Les magasins connectés seront dotés largement d'outils numériques. Pour les trois quart des Français, les caisses physiques auront ainsi disparu au profit de systèmes de paiements dématérialisés.

Des outils attendus mais peu séduisants aujourd'hui

Pourtant, les accompagnements numériques proposés aujourd'hui ou envisagés par les magasins physiques ne séduisent guère. Typiquement, seulement un français sur deux -les plus jeunes- voudrait recevoir des promotions en temps réel lorsqu'il se situe dans le magasin approprié et moins encore -quatre sur dix- en passant à proximité du dit magasin. La localisation sur téléphone à l'intérieur d'un magasin ne séduit pareillement que quatre Français sur dix. Notons que la possession d'un smartphone rend plus sensible à ce genre de services.

Par contre, les vendeurs humains ont plus de chances de rester en poste d'ici 2030. Seulement la moitié des Français estime probable leur disparition au profit des seuls outils numériques. Il y a cependant des différences d'appréciations selon les générations, sans guère de surprise puisque les jeunes (18-24 ans) sont davantage persuadés de la numérisation du commerce que les  seniors (65 ans et plus).

La vie privée, un vrai frein

Enfin, le principal frein à l'usage des services numériques est la volonté de préserver sa vie privée. Moins d'un français sur trois accepte ainsi l'idée qu'un vendeur puisse accéder en temps réel à son dossier, même pour mieux le conseiller. Et deux Français sur trois jugent trop intrusifs et globalement mauvais l'ultra-ciblage des offres promotionnelles.

A propos de l'étude

L'étude est basée sur une enquête menée par l'IFOP sur la commande de Comarch, éditeur de PGI et de solutions décisionnelles, de gestion de fidélité et de GRC. Elle a été menée auprès de 1 211 personnes. L'échantillon est représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus sur les critères de sexe, âge, catégorie professionnelle après stratification par région et catégorie d'agglomération.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
06 Juillet 1992 n°508
Publicité
Publicité