Avec App Maker, Google propose des outils pour faciliter la réalisation rapide d'applications personnalisées pour les métiers dans les entreprises.

L'Image du jour

Avec App Maker, Google propose des outils pour faciliter la réalisation rapide d'applications personnalisées pour les métiers dans les entreprises.

Les 10 tendances technologiques en 2017

Dernier Dossier

Les 10 tendances technologiques en 2017

Comme chaque année, la rédaction du Monde Informatique a établi une liste des 10 tendances technologiques à venir ou qui vont se poursuivre en 2017....

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
3
Réagissez Imprimer Envoyer

Le FBI parvient à craquer le chiffrement de l'iPhone 5c

La sécurité de l'iPhone 5c a été cassée par la Justice américaine avec l'aide d'une tierce partie. (crédit : Martyn Williams)

La sécurité de l'iPhone 5c a été cassée par la Justice américaine avec l'aide d'une tierce partie. (crédit : Martyn Williams)

Après plusieurs semaines de suspense, le FBI est finalement parvenu à craquer sans l'aide d'Apple la sécurité de l'iPhone 5c appartenant au tueur de San Bernardino. Si la méthode employée n'a pas été détaillée, le recours à une tierce partie a été confirmée.

Cette fois ça y est. Le gouvernement américain est parvenu à déverrouiller l'iPhone utilisé par le tueur de San Bernardino, Syed Rizwan Farook, en contournant le mot de passe dans le viseur du FBI depuis plusieurs semaines. « Le gouvernement a maintenant réussi à accéder avec succès aux données stockées dans l'iPhone de Farook et n'a donc plus besoin de recourir à l'assistance d'Apple », a fait savoir lundi le ministère américain de la Justice (DoJ) dans une note.

La méthode utilisée pour accéder aux données de l'iPhone 5c verrouillé n'a toutefois pas été détaillée, le juge Eileen M. Decker ayant simplement précisé que cela avait été rendu possible avec l'aide d'une tierce partie. En fin de semaine dernière, il se murmurait que la société de sécurité israélienne Cellebrite avait pu donner ce coup de main, voire aussi à la DEA dans une autre affaire. Il y a quelques semaines, le DoJ avait tenté de contraindre Apple de lui écrire un programme permettant de débloquer ce téléphone, sans succès, ayant alors déclenché à son encontre une tornade juridique.

La procédure juridique contre Apple stoppée

A la base, le gouvernement avait besoin de l'aide de la firme à la pomme pour éviter de déclencher, en rentrant trop de fois un mot de passe invalide, une fonction de sécurité aboutissant à un effacement complet des données stockées dans le téléphone. Ce n'est donc aujourd'hui plus le cas, le DoJ abandonnant par la même occasion sa bataille juridique contre Apple. « Notre décision de mettre un terme au litige reposait seulement sur le fait, avec l'aide d'une tierce partie, d'être capable de déverrouiller cet iPhone sans qu'aucune donnée ne soit compromise », a précisé le juge Decker. La semaine dernière, Apple avait de son côté fait savoir que la demande du FBI était une erreur et pourrait « créer un dangereux précédent ».

COMMENTAIRES de l'ARTICLE3

le 01/04/2016 à 18h02 par Visiteur8288 :

MOi je pense que le FBI avait déjà accedé le iPhone en question sans même que Apple s'en rende compte! La vraie question c'est Pourquoi ces amalgames?
De toutes façon si ce FBI a pu espionner la toile (WWW) entière c'est pas Apple!

Signaler un abus

le 29/03/2016 à 12h43 par Visiteur8243 :

Rien ne vous permet d'affirmer que le FBI dit la vérité

Signaler un abus

le 29/03/2016 à 12h36 par Visiteur8242 :

FBI : 1 - apple : 0 - chèvres : -1
Mais peut-on seulement parler de sécurité et de confidentialité avec une "boîte noire" ?

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
28 Mars 1988 n°317
Publicité
Publicité