Amazon teste à Seattle un magasin bardé de capteurs et sans caisse, couplé à un système de paiement automatisé sur smartphone.

L'Image du jour

Amazon teste à Seattle un magasin bardé de capteurs et sans caisse, couplé à un système de paiement automatisé sur smartphone.

Les 10 tendances technologiques en 2017

Dernier Dossier

Les 10 tendances technologiques en 2017

Comme chaque année, la rédaction du Monde Informatique a établi une liste des 10 tendances technologiques à venir ou qui vont se poursuivre en 2017....

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

Le FBI veut surveiller en temps réel les communications en ligne et les services cloud

Crédit Photo: FBI

Crédit Photo: FBI

Dans une conférence, un représentant du FBI a indiqué que l'agence fédérale considérait comme une priorité la surveillance en temps réel des services de communications en ligne et des services cloud pour l'année 2013.

Si on parle beaucoup de Patriot Act ou des différentes lois américaines sur la surveillance des communications électroniques, le FBI rencontre quelques difficultés pour surveiller en temps réel certains services de communications en ligne comme Gmail, Google Voice ou Dropbox. Mais cela pourrait bientôt changer, souligne un article de Slate.com, avec une extension des compétences du FBI. Le bureau fédéral considère la surveillance de toutes les formes de conversation sur Internet et du stockage cloud comme une priorité pour l'année 2013. Il cite les discussions d'Andrew Weissmann, avocat général du FBI, lors d'une conférence à l'American Bar Association (regroupant les membres du barreau américain).

Les carences législatives pointées du doigt


Le juriste a précisé les lacunes de la loi de 1994 baptisée CALEA (Communications Assistance for Law Enforcement Act) qui prévoit d'obliger les fournisseurs d'accès à Internet et les opérateurs de télécommunications à installer des équipements de surveillance sur leurs réseaux. Cette loi ne couvre pas les prestataires d'e-mails, des services cloud ou de chat, comme Skype par exemple. Pour Andrew Weissmann, le FBI doit avoir le pouvoir de mandater une surveillance en temps réel de Dropbox, des jeux en ligne (comme la fonction chat dans Scrabble), de Gmail et de Google Voice ». Il ajoute « ces moyens de communications sont utilisés pour des conversations criminelles ».

Le FBI a un moyen de contourner les lacunes de la CALEA à travers un autre dispositif le titre III du Wiretap Act qui prévoit une assistance technique aux requêtes de surveillance de chat ou d'e-mail. Cependant, Andrew Weismann considère que cette assistance n'est pas une obligation et n'a donc pas de force contraignante sur les fournisseurs de services ou les opérateurs. Le juriste travaille donc avec d'autres membres de la communauté du renseignement pour proposer l'extension des pouvoirs de surveillance d'Internet.

Article de

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 20/04/2013 à 12h49 par Visiteur1604 :

Cloud, rfid...des sujets que nous abordions lors de notre conférence au salon ''CARTES'' à Paris Nord Villepinte en octobre 2012.
Intervenaient l'Office du Numérique, Faux moyens de paiement, HID le numéro un mondial de la carte dont sans contact... fournisseur entre autre de la CIA, du FBI...votre humble serviteur... donc fut souligner les dangers permanents et réels des plateformes, circuits et réseaux, stockages à distance multiplicateurs de risques...sans oublier le sans fil craquable à souhait (rappel de ma présentation de 1997). Nous firent l'honneur de leur présence la CIA.

Lucien David LANGMAN
Compagnie Nationale des Experts MCTH

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
15 Octobre 1993 n°561
Publicité
Publicité