Une trentaine de sociétés dont HTC et Sequoia Partners ont créé une alliance au capital de 10Md$ pour investir dans la réalité virtuelle et augmentée.

L'Image du jour

Une trentaine de sociétés dont HTC et Sequoia Partners ont créé une alliance au capital de 10Md$ pour investir dans la réalité virtuelle et augmentée.

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Le Solar Impulse 2 conçu avec les logiciels de Dassault Systèmes

Pour mettre au point un avion tel que le Solar Impulse 2, il a fallu concevoir à nouveau le fuselage et les ailes. L'équipe a recours à l'application de CAO Catia et à la solution de SGDT collaborative Enovia de Dassault Systèmes. (crédit : D.R.)

Pour mettre au point un avion tel que le Solar Impulse 2, il a fallu concevoir à nouveau le fuselage et les ailes. L'équipe a recours à l'application de CAO Catia et à la solution de SGDT collaborative Enovia de Dassault Systèmes. (crédit : D.R.)

Le projet d'avion solaire imaginé par les Suisses Bertrand Piccard et André Borschberg est à quelques mois de son grand départ autour du monde : 5 mois et 35 000 kilomètres. La plateforme de CAO/PLM 3DExperience de Dassault Systèmes est au coeur de l'aventure.

L'équipe de l'avion solaire Solar Impulse 2 poursuit activement sa préparation pour son projet de vol autour du monde, sans carburant, prévu en mars 2015. Présenté en avril dernier, la deuxième version du monoplace qui sera utilisé a effectué avec succès son premier vol de test en juin. L'avion, dont les moteurs électriques sont entièrement alimentés à l'énergie solaire, a été conçu à l'aide de la plateforme 3DExperience mise à disposition par l'éditeur français Dassault Systèmes. Celle-ci comporte notamment le logiciel d'ingénierie et de conception en 3D Catia et la solution collaborative de gestion des données techniques Enovia.

Dassault Systèmes vient de renouveler son partenariat technique avec Solar Impulse pour concevoir, construire et valider cet avion de 2,3 tonnes et d'une envergure de 72 mètres, dont les ailes sont équipées de 17 000 cellules solaires de 135 microns. « Ce projet consiste à montrer qu'une énergie alternative et propre peut être sûre et viable dans les conditions les plus extrêmes », souligne Michel Tellier, vice-président, responsable du secteur Aéronautique et Défense chez Dassault Systèmes, dans un communiqué.

17 000 cellules solaires pour le Solar Impulse 2
La conception du fuselage et des ailes figure parmi les défis que l'équipe du projet Solar Impulse 2 a dû relever (crédit : 3DS)

Une mission qui va s'étaler sur 5 mois avec une dizaine d'étapes 

L'objectif des fondateurs de Solar Impulse, les pilotes suisses Bertrand Piccard et André Borschberg, est de faire le tour du globe par l'hémisphère nord en partant d'Abou Dhabi, capitale des Emirats arabes unis, et en effectuant 4 à 5 arrêts au cours de leur trajet d'environ 35 000 kilomètres. Leur mission se déroulera sur cinq mois, jusqu'en août 2015. Le vol du Solar Impulse 2 (SI2) autour du monde durera approximativement 500 heures et comportera une dizaine d'étapes, certaines durant plus de 5 jours et 5 nuits.

Les deux pilotes seront à tour de rôle seuls aux commandes de l'aéronef dans un cockpit de 3,8 m3. « De la propulsion à l'électronique en passant par les installations pour l'équipage, tout doit être pensé, planifié, intégré et mis en place de manière à garantir la réussite d'un tel vol », rappelle à son tour Bertrand Piccard, qui a déjà effectué un premier tour du monde dans les airs, en ballon cette fois, en 1999 avec le pilote britannique Brian Jones. Une équipe de 60 personnes travaille sur le projet Solar Impulse 2.

Solar Impulse 2
L'équipe de Solar Impulse utilise les logiciels de Dassault Système depuis 2006. Ci-dessus, la conception du poste de pilotage. (crédit : 3DS)

Solar Impulse 2 (avion solaire)
Le Solar Impulse 2 planant au-dessus des Alpes. (crédit : Solar Impulse)


En savoir plus :

- sur Solar Impulse 2

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
19 Avril 1993 n°541
Publicité
Publicité
Publicité