Projet alternatif à Mimix, Linux est devenu incontournable dans les entreprises grâce à une poignée d'irréductibles emmenés par Linus Torvalds.

L'Image du jour

Projet alternatif à Mimix, Linux est devenu incontournable dans les entreprises grâce à une poignée d'irréductibles emmenés par Linus Torvalds.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Le vol d'identité médicale, une menace réelle outre-Atlantique

Le vol d'identité médicale, une menace réelle outre-Atlantique

Quand on pense vol d'identité, on imagine plutôt une fraude à la carte de crédit ou éventuellement la souscription illégale d'un prêt automobile ou d'un prêt hypothécaire sous le nom d'une autre personne. On pense moins au vol de documents d'identification médicale qui peuvent servir à obtenir des soins médicaux, à moins qu'ils ne soient revendus sur un marché parallèle, rappellent dans un article nos confrères américains de CSO.

Selon de nombreux experts, le vol d'identité médicale est en hausse, d'une part parce qu'il est devenu plus rentable, mais aussi à cause de l'utilisation croissante des dossiers de santé informatisés qui offrent l'accès à un plus grand nombre de données privées. En outre, les numéros de carte de crédit et autres types de données financières ont perdu de leur valeur. « Sur le marché noir, les numéros de carte de crédit se négocient pour quelques dollars, alors que les numéros d'identification médicaux et ceux des mutuelles de santé se vendent pour quelques centaines de dollars, » explique Robbie Higgins, vice-président, responsable des services de sécurité chez GlassHouse, un fournisseur de solutions informatiques. Par ailleurs, comme il le fait remarquer, les organismes de cartes de crédit, les banques et les sociétés de services financiers ont les moyens de surveiller les transactions et de repérer celles qui sont frauduleuses, ce qui n'est pas le cas des services de santé. « Ces organismes sont peu performants pour détecter des transactions frauduleuses », confirme t-il.

Près de 1,5 million d'Américains en ont été victimes

C'est aussi l'avis de Jennifer Leuer, directrice générale de ProtectMyID chez Experian, un service chargé de protéger les données d'identification dans le domaine de la santé. « Le secteur de la santé est beaucoup plus fragmenté. Il peut potentiellement faire appel à des dizaines de fournisseurs ou d'intervenants », indique t-elle. Et cette disparité favorise les incidents. Ça été le cas du fournisseur de services de santé Health Net qui a découvert que les données personnelles et les dossiers de 1,9 million de ses clients avaient disparu de ses serveurs. La mutuelle conservait sur ses disques les noms, adresses, numéros de sécurité sociale, informations financières et données sur la santé des anciens adhérents et des adhérents actuels de Health Net, plus celles d'employés et de professionnels de soins de santé.

La semaine dernière, le Ponemon Institute, sponsorisé par Experian ProtectMyID, a publié son deuxième rapport annuel sur le vol d'identité médicale au niveau national. Son étude conclut que près de 1,5 million d'Américains sont victimes de vols de ce type. Le rapport a même estimé le coût moyen pour résoudre une affaire de vol d'identité médicale : 20 663 dollars en 2011, contre 20 160 dollars l'année précédente. L'étude a porté sur 1 672 cas, dont 633 victimes concernées directement ou indirectement, en général par le biais d'un membre de leur famille proche, par le vol d'identité.

Signaler la perte de sa carte d'assurance maladie

Les situations observées dans le vol des données médicales ne sont pas différentes de celles des vols d'identité. Dans 36% des cas, le vol est le fait d'un membre de la famille. L'origine reste inconnue dans 17% des cas. Le fournisseur de soins est mis en cause dans 14% des cas. Dans 10% des cas, ils sont le fait d'employés administratifs malveillants travaillant pour un prestataire de santé. Enfin, 9% résultent de la perte de portefeuille, 8% de l'interception par des pirates d'une déclaration envoyée par mail et 6% du phishing.

Par ailleurs, selon Jennifer Leuer, contrairement au vol d'identité financière, le vol d'identité médicale n'est pas la première chose à laquelle pensent les individus. « Lorsque quelqu'un perd son portefeuille, il pense en priorité à remplacer son permis de conduire, à appeler l'organisme émetteur de sa carte de crédit, mais il ne pense pas à signaler le vol de sa carte d'assurance maladie », déclare t-elle. « Nous espérons que l'augmentation des déclarations faisant état de ce type de violations va davantage sensibiliser le public au vol d'identité médicale », ajoute t-elle. Dans le rapport annuel qu'a publié la Federal Trade Commission début mars, pour la 11 année consécutive, le vol d'identité dont sont victimes chaque année 9 millions d'Américains, arrive encore en tête des plaintes pour fraudes à la consommation.

Illustration (crédit : D.R.)

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité