Advertisement
Avec son processeur S7, Oracle assure baisser le coût de ses systèmes Sparc accessibles sous forme de service de compute dans son cloud.

L'Image du jour

Avec son processeur S7, Oracle assure baisser le coût de ses systèmes Sparc accessibles sous forme de service de compute dans son cloud.

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

Les Français agacés par le dysfonctionnement des sites web

Crédit Photo: D.R

Crédit Photo: D.R

En France, 76% des internautes sont régulièrement gênés par des sites défectueux, selon une étude de l'hébergeur 1&1 Internet Ltd.

Selon les internautes français consultés, les principaux dysfonctionnements sont les lenteurs de chargement des pages web (50,1%), les pages en maintenance (38,2%), les sites qui ne fonctionnent pas ou sont incomplets (35,9%), les adresses qui ne mènent nulle part (28,5%) et enfin les fonctions de recherche qui ne donnent aucun résultat (16,7%).

Plus d'un Français sur trois déclarent qu'il ressent régulièrement de la colère, de l'inquiétude voire du stress, face à un site web défectueux, surtout au moment d'une transaction en ligne. Au final, 52% des Français interrogés sont plus critiques envers l'accès aux sites web qu'il y a cinq ans, lors de la précédente étude. Demeurent seulement 23% des internautes pour reconnaître une amélioration ces dernières années.

Cette étude d'opinion a été menée par 1&1 Internet Ltd. auprès d'un échantillon de 1.003 internautes français ayant répondu à un questionnaire électronique, du 23 juillet au 2 août 2012.

Article de

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 26/09/2012 à 11h51 par SebCNC (Membre) :

Cette étude met enfin en évidence l'importance du ressenti des internautes. Les temps de chargement et autres indices de disponibilité des sites doivent être utilisés dans cette optique de QoE.
Nous avons publié sur notre blog, un article qui reprend celui-ci, incrémenté d'autres extraits de l'édude 1&1 : http://blog.cloudnetcare.fr/non-classe/les-francais-exasperes-par-les-sites-defaillants

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
17 Septembre 1993 n°557
Publicité
Publicité
Publicité