Des chercheurs travaillent sur un substrat composé de molécules métal-oxyde qui peuvent agir en tant que composant flash.

L'Image du jour

Des chercheurs travaillent sur un substrat composé de molécules métal-oxyde qui peuvent agir en tant que composant flash.

Région PACA : Une filière numérique ancrée et solide mais dispersée sur un vaste territoire

Dernier Dossier

Région PACA : Une filière numérique ancrée et solide mais dispersée sur un vaste territoire

Ne percevons pas uniquement la région PACA (Provence-Alpes-Côte d'Azur) à travers le tourisme et le soleil ! Cette région possède aussi une solide fil...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
2
Réagissez Imprimer Envoyer

Megaupload: Les Anonymous enrôlent des internautes sans leur consentement

Exemples de tweets contenant le lien visé Crédit Photo: Sophos

Exemples de tweets contenant le lien visé Crédit Photo: Sophos

Le groupe de pirates Anonymous auraient recruté des complices non volontaires dans les attaques qui se sont déroulées  jeudi dernier contre plusieurs sites américains et européens en représailles à la fermeture des sites de Megaupload explique un chercheur en sécurité.

Est-ce que le groupe des Anonymous n'a pas recruté sans leur consentement des internautes pour participer aux attaques contre certains sites ? Cette question a été posée par Graham Clueley, consultant senior pour le fournisseur d'antivirus Sophos. En effet, en représailles à la fermeture des sites de Megaupload et à l'arrestation de plusieurs de ses membres, les Anonymous ont appelé sur Twitter à attaquer plusieurs sites dont ceux du FBI, mais aussi les ayants droits du secteur de la musique et du cinéma aux Etats-Unis mais également en Europe (Universal, Hadopi, l'Elysée...). L'arme choisit est l'attaque par déni de service (DDOS) via le logiciel des Anonymous nommé LOIC (Low Orbit Ion Cannon). Dans son post sur Twitter, le groupe de pirates a revendiqué la mobilisation de 5 600 personnes. Or selon Graham Clueley, ce recrutement n'aurait pas été fait sur la base du volontariat.

Des liens à déclenchement automatique

Le lien contenu dans les tweets des membres d'Anonymous aurait lancé automatiquement une version web de LOIC. Le lien renvoit vers une page PasteHTML.com, un site d'hébergement de code HTML, qui contient des javascript capables d'activer LOIC sur les cibles désignés sans le consentement de l'Internaute. Graham Clueley montre sur le blog de Sophos plusieurs exemples de tweets montrant le lien visé.

Les Anonymous sont toujours en phase de recrutement pour mener à bien leurs attaques. Une recherche rapide sur Twitter en utilisant la requête du lien Pastehtml  montre qu'il a été partagé vendredi dernier entre 10 et 18 fois par minutes sur le site de micro-blogging. Graham Clueley indique sur son blog que la participation à des attaques DDOS est un délit et lance un avertissement aux Internautes de ne pas cliquer sur ce lien.

COMMENTAIRES de l'ARTICLE2

le 06/02/2012 à 20h37 par @lavieenarts (Membre) :

Les Attaques menées par quelques ordinateurs manipulés par qui ? Feraient plutôt des dégâts pour l'image du mouvement Pirate: Qui a intérêt à présenter les pirates (sous un masque) comme des petits profiteurs du web gratuit ?
En fait le mouvement Pirate a une base simple : les pirates défendent la Liberté.
sur le Net comme ailleurs qui pourrait s'en plaindre ? Il semble délicat d'attribuer toutes les cyber attaques
anonymes à des défenseurs de la liberté.
Il est très aisé de manipuler l'information et les réseaux et par suite la presse (votre article est sincère mais un peu naïf par manque de recul et de synthèse ?)
Bref
Les Hackers tels que décrits aussi par Marc Zuckerberg dans sa lettre d'introduction en Bourse de FaceBook qui fera de lui le Hacker le plus riche du monde, n'ont pas pour objectif de vivre dans un monde où les créateurs sont spoliés.
Les Hackers ont une morale simple "Si c'est possible cela doit être accessible"
Entendez l'information et tous les moyens de la traiter doivent être accessibles à tous, et ce, dans le seul but de garantir la justice et la liberté. Une juste rémunération qui économise au passage bien des intermédiaires devenus inutiles. Mais la liberté a un prix. Et internet est devenu le champs de bataille et l'instrument de tous les printemps du monde.
L'ironie c'est que l'argent qui finance le développement d'internet viens souvent de ceux qui espèrent en tirer un pouvoir égoïste.
Même la Chine qui a formé des armées de Cybersoldats a involontairement permis une plus grande diffusion du plus formidable outil de liberté individuelle.
l'Avenir de la liberté est entre les mains de gamins de 13 ans qui apprennent tous les jours à déjouer les pièges tendus par les gouvernements qui essayent de maitriser l'information. Dans ce combat contre Goliath espérons le, la multitude aura toujours le dernier mot. Ce sont les jeunes qui réinventent le monde et les mots... Leur code vaincra :-)

Signaler un abus

le 24/01/2012 à 07h42 par Philippe (Membre) :

Bonjour au rédacteur de l'article.
Une petite coquille :

..."Est-ce que le groupe des Anonymous n'a pas recruté sans leur consentement des Onternautes"...

Amicalement,
Philippe.

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité