En 2017, Amazon Web Services étendra ses zones de disponibilités en Europe avec des datacenters à Paris, en plus de Dublin, Francfort et Londres.

L'Image du jour

En 2017, Amazon Web Services étendra ses zones de disponibilités en Europe avec des datacenters à Paris, en plus de Dublin, Francfort et Londres.

Les Fintech bousculent la finance

Dernier Dossier

Les Fintech bousculent la finance

Quelque 4 000 Fintechs existeraient dans le monde, sûrement une faible minorité d'entre elles subsistera dans les trois ans. Une chose est sûre, depui...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

Open Data : Eric Besson lance des appels à projets européens sur mobile

Open Data : Eric Besson lance des appels à projets européens sur mobile

Eric Besson, ministre de l'économie numérique a annoncé le lancement d'un appel à projets européens pour développer l'Open Data. Sa stratégie semble être de pousser les usages afin que les administrations publiques adhèrent au mouvement.

Eric Besson ministre de l'économie numérique, a lancé le13 juillet dernier un appel à projets européens : « Open Data Proxima Mobile ». Les projets retenus devront développer des applications mobiles exploitant des données publiques à l'échelle européenne.

Reste que l'on est encore loin du but ne serait-ce qu'en France. Dans l'hexagone, le portail gouvernemental de données publiques « data.gouv.fr » ne sera disponible qu'à partir de la fin de l'année 2011. Et à entendre certains acteurs privés présents lors de l'intervention du ministre, il reste encore du chemin à parcourir avant de pouvoir accéder aisément à ces informations.

Doté de 200 000 €, l'appel subventionnera une douzaine de projets d'intérêt général pour les citoyens de l'Union européenne. Ces projets doivent utiliser des jeux de données publiques issus d'organismes européens. En France, le portail data.gouv.fr mettra à disposition librement des données brutes dans un format exploitable et développera, à partir de certaines de ces données, de nouveaux services en ligne au profit des citoyens. Les dossiers de candidature peuvent être déposés jusqu'au 5 octobre 2011 sur le site de Proxima Mobile.

Sur le fond, ce volontarisme d'Eric Besson semble avoir pour objectif de pousser les usages afin d'accélérer la diffusion des données publiques les plus intéressantes. Pour Sévrin Naudet directeur Etalab en charge du portail data.gouv.fr : « l'objectif est que les acteurs privés aillent regarder ce qui se fait dans les autres pays en Europe. Si les acteurs privés ne trouvent pas de données, il faut nous le dire. » Il ajoute que c'est dans cette optique que des ateliers de travail sont organisés par Etalab afin de partager les retours d'expériences.

Des applications gratuites et sans publicité

Quant au ministre, il insiste, « les applications sélectionnées [dans le cadre de l'appel à projets européens] seront gratuites pour les utilisateurs finaux et dépourvues d'annonces de publicité ». Bernard Benhamou, délégué aux usages de l'internet et en charge du portail Proxima Mobile, également présent, ajoute que pour qu'une application soit subventionnée elle devra aussi être ergonomique et simple d'utilisation. Pour lui, les entreprises privées doivent voir dans l'Open Data une opportunité de se développer à l'international - l'application du Musée du Louvre en est un bon exemple - mais aussi de construire une communauté - l'application de covoiturage Comuto.

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 21/07/2011 à 15h06 par ultravolta (Membre) :

C'est Dassault et autres Cegid qui vont être contents, encore un marché réservé aux leaders, français bien évidement. Les autres regardent le train passer comme ce fut le cas pour le Grand Emprunt. A suivre...

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité