Le Défi H 2016 a distingué hier le projet T-Jack des étudiants de Polytech Grenoble (Prix du Défi H et Prix de l'innovation technologique) mais aussi SignBand de l'école Exia Cesi de Bordeaux (Prix Jeune pousse) et Dicodys de l'ECE Paris (Prix du public).

L'Image du jour

Le Défi H 2016 a distingué hier le projet T-Jack des étudiants de Polytech Grenoble (Prix du Défi H et Prix de l'innovation technologique) mais aussi ...

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Dernier Dossier

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers »...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Pas de secrétariat d'Etat aux NTIC dans Fillon II

Pas de secrétariat d'Etat aux NTIC dans Fillon II

Les lettres ouvertes du Syntec et d'Alliance TICS, et autres « pactes numériques » de divers acteurs des NTIC n'auront pas été entendus. Le nouveau gouvernement Fillon, annoncé ce midi, élargit considérablement son effectif sans toutefois prévoir de ministère ou de secrétariat d'Etat spécifiquement dédié aux nouvelles technologies. Les différentes problématiques NTIC seront donc toujours traitées de façon dispersée, au grand dam des représentants du secteur, qui demandaient une attention soutenue sur le sujet, voire la nomination de quelqu'un pour coordonner la politique numérique de la France. Le nom d'André Santini avait ainsi été évoqué pour un secrétariat d'Etat aux NTIC. Finalement, le maire technophile d'Issy-les-Moulineaux sera bien secrétaire d'Etat, mais chargé de la fonction publique. A ce titre, il devra probablement superviser la modernisation informatique de l'Etat. Parmi les ministères concernés au premier chef par les problématiques informatiques, l'écologie et le développement durable sont désormais sous la responsabilité de Jean-Louis Borloo, et Christine Lagarde devient ministre de l'Economie. Le secteur de la communication est sous la responsabilité de Christine Albanel, qu'on connaît plus sous l'angle de la conservation du patrimoine que sous celui des nouvelles technologies. On peut encore citer Luc Chatel, secrétaire d'Etat à la consommation, qui aura à gérer l'essor de la cyberconsommation, et Hervé Novelli, secrétaire d'Etat chargé des entreprises, dont le secteur espère qu'il saura leur donner l'impulsion nécessaire pour se moderniser.



Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité