3 Français figurent parmi les 53 scientifiques (quelques-uns ci-dessus) nommés ACM Fellows 2016 par l'Association for Computing Machinery.

L'Image du jour

3 Français figurent parmi les 53 scientifiques (quelques-uns ci-dessus) nommés ACM Fellows 2016 par l'Association for Computing Machinery.

Les 10 tendances technologiques en 2017

Dernier Dossier

Les 10 tendances technologiques en 2017

Comme chaque année, la rédaction du Monde Informatique a établi une liste des 10 tendances technologiques à venir ou qui vont se poursuivre en 2017....

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Plus de datacenters en France pour compenser les emplois délocalisés en Chine ?

Plus de datacenters en France pour compenser les emplois délocalisés en Chine ?

Les centres informatiques sont-ils une chance pour la France ? C'est ce que pensent les patrons des entreprises fondatrices du Club « France for Datacenters» qui rassemble APC, Areva T&D, Brezillon, Bull, Corning, Coteba, EDF, INEO, Nexans, Orange et Vinci Energies.

A l'heure où la France recherche des prestations à forte valeur ajoutée, afin de contre balancer la fuite des activités à faible valeur ajoutée vers la Chine, ces entreprises proposent de couvrir l'hexagone par des DataCenters. Le Club appelle le gouvernement et les pouvoirs publics à le soutenir et à créer les conditions favorables au développement de ces « usines numériques. » Et il s'appuie également sur le développement du Cloud Computing.

Reste que dans ce domaine, ce n'est pas tant la localisation géographique des murs du DataCenter qui importe pour un centre informatique que la valeur ajoutée apportée dans le management logiciel des ressources informatiques, en offrant de la souplesse et de la réactivité. Et l'on peut disposer par exemple d'un centre informatique en Pologne, mais piloté par des équipes françaises depuis l'hexagone. C'est le savoir faire de ces équipes qui est alors important.

Le Club tient néanmoins à souligner les raisons pour lesquelles il estime que la France est bien positionnée pour héberger des DataCenters :

- une position géostratégique en Europe,
- un prix du m² foncier peu élevé,
- une infrastructure électrique de qualité, au coût peu élevé et faiblement émettrice de CO² (sous entendu : grâce au nucléaire),
-  une infrastructure télécom fiable, ouverte à la compétition et bien connectée aux pays principaux acteurs de l'économie numérique,
-  une population d'ingénieurs et de techniciens parmi les meilleurs ;

On peut également remarquer, que d'un point de vue réglementaire, l'hébergement de données personnelles est entouré d'un certain nombre de garde-fous stratégiques en France qui devraient rassurer les entreprises les plus paranoïaques (banques, établissements de santé,...). Le Club a édité un document, en anglais, afin d'aider à convaincre les investisseurs internationaux en donnant un détail exhaustif de l'attractivité de la France comme terre d'accueil des datacenters.

Le document peut être téléchargé sur : www.francefordatacenters.fr

Illustration datacenter HP, D.R.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
12 Avril 1996 n°673
Publicité
Publicité