Advertisement
Les installations semi-conducteurs d'IBM à East Fishkill vont tomber dans l'escarcelle de GlobalFoundries.

L'Image du jour

Les installations semi-conducteurs d'IBM à East Fishkill vont tomber dans l'escarcelle de GlobalFoundries.

OpenStack, clef de voûte du cloud Open Source

Dernier Dossier

OpenStack, clef de voûte du cloud Open Source

OpenStack est-il la clef de voûte des infrastructures cloud Open Source, comme l'a été Linux, en quelque sorte, pour les systèmes d'exploitation pour ...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Progiciels Open Source : la communauté Compiere se divise

Progiciels Open Source : la communauté Compiere se divise

Une partie des membres de la communauté Compiere a décidé de fonder un produit alternatif au PGI. Ils reprochent à l'éditeur le peu de cas qu'il fait du travail communautaire et voient d'un mauvais oeil sa récente levée de fonds.

Le monde du progiciel Open source est en ébullition. Un schisme sépare en effet la communauté de développeurs de Compiere : une partie d'entre eux a entrepris d'élaborer un produit alternatif. Adempiere, le fruit de ce travail, est en ligne depuis quelques semaines sur Sourceforge et s'arroge la quatrième place des projets les plus actifs. Les dissidents à l'origine de la fronde n'ont pas apprécié que Compiere se tourne vers le fonds d'investissement New Enterprise Associates afin de réaliser sa première levée de fonds, d'un montant de 6 m$. Surtout, ils reprochent à Compiere Inc, qui édite le progiciel éponyme, de négliger le travail de la communauté. Ainsi, la page d'accueil d'Adempiere donne la couleur : "Compiere Inc. attache trop d'importance à la nature Open Source du projet par rapport à son aspect communautaire, et après un débat passionné [la communauté] a décidé de faire sécession et de donner naissance au projet Adempiere". Partant, les frondeurs ont entamé des discussions sur la création de l'alternative à Compiere. Trois reproches principaux y sont fréquemment adréessés, qui concernent le mode de fonctionnement mis en place par Compiere. L'éditeur serait en premier lieu peu prompt à prendre en compte les améliorations et les correctifs proposés par les contributeurs, voire les refuserait dans certains cas. La deuxième critique porte sur le refus de Compiere de fournir des outils permettant de migrer d'une version à l'autre en dehors d'un partenariat payant. Enfin, les dissidents évoquent des rumeurs laissant penser que Compiere prévoit de limiter les fonctionnalités de son produit Open source afin de mieux positionner sa future offre propriétaire. une levée de fonds salutaire selon le fondateur de Compiere Tout cela n'est qu'un ramassis de fadaises, répond en substance Jorg Janke, le créateur du PGI libre qui se désole de voir colportées "de fausses rumeurs présentées comme des faits". Et l'homme fort de Compiere d'indiquer que, si la communauté a pu se sentir délaissée, c'est avant tout en raison des faibles moyens dont disposait jusqu'alors l'éditeur. C'est notamment dans cette optique, explique Jorg Janke, que la levée de fonds a été réalisée : elle a permis à la fois de rapprocher le siège social de la Sillicon Valley - afin d'y recruter de nouveaux collaborateurs - et de mettre en place des instruments de collaboration avec la communauté. Jorg Janke explique ainsi au mondeinformatique.fr : "en peu de temps, nous avons pu embaucher plus de dix personnes et nous continuerons à recruter pour améliorer notre produit et faire mieux que nos concurrents Microsoft Navision, Sage ou SAP. De plus, nous sommes en train d'enrôler un médiateur pour travailler de façon plus proche avec la communauté". Enfin, le fondateur de Compiere tient à préciser que son produit "est, et restera Open Source ; il n'y a aucun plan visant à privatiser des fonctionnalités".

En savoir plus

Le projet Adempiere
La page des principaux participants et leur fil de discussion
La communauté Adempiere, sur SourceForge
Les réponses de Jorg Janke aux critiques adressées à Compiere
Le site de Compiere

Consultez également notre dossier consacré aux applications Open Source de gestion en entreprise

Article de Vincent Delfau

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité