Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

L'Image du jour

Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
20
Réagissez Imprimer Envoyer

Un projet SAP Hana dans les choux chez Stallergenes

La production de Stallergenes, spécialisé dans le traitement des allergies, est à l'arrêt depuis la mise à jour d'anomalies dans la livraison des médicaments après un changement de logiciel. (crédit : D.R.)

La production de Stallergenes, spécialisé dans le traitement des allergies, est à l'arrêt depuis la mise à jour d'anomalies dans la livraison des médicaments après un changement de logiciel. (crédit : D.R.)

A la suite de la mise en production, en août 2015, d'un projet IT basé sur la solution SAP Hana et accompagné par le cabinet Deloitte, le laboratoire pharmaceutique Stallergenes a dû stopper sa production de produits destinés au traitement des allergies et rappeler les produits expédiés depuis le mois d'août.

Des problèmes dans le déploiement d'un projet informatique mettant en oeuvre la suite de gestion intégrée SAP Hana a contraint le groupe pharmaceutique Stallergenes à arrêter sa production la semaine dernière dans son laboratoire d’Antony (en région parisienne), ainsi que la distribution de ses produits, rapportent nos confrères du Figaro. La solution de SAP, retenue il y a un an et demi par cette entreprise spécialisée dans le traitement des maladies respiratoires, a été mise en production en août. Le projet a été accompagné par le cabinet de conseil Deloitte.

Le Figaro indique que l’ASNM, l’agence nationale de sécurité du médicament, a été alertée par un taux inhabituel de plaintes pour produits non conformes, mentionnant des « traitements inadaptés » ainsi que « des erreurs de destinataires et d’étiquetage et des délivrances incomplètes de prescriptions médicales » envoyés à certains patients. Après enquête de l’ASNM les 18 et 19 novembre, tous les produits expédiés après le 13 août ont été rappelés par Stallergenes.

Aucun élément pour mettre en cause SAP

Contacté à ce sujet par la rédaction du Monde Informatique, le cabinet Deloitte a indiqué qu’il ne commentait pas. Du côté de l’éditeur du logiciel de gestion, sa filiale française nous a indiqué : « A ce stade, SAP a pris connaissance de la situation et aucun élément ne permet de mettre en cause la solution SAP ».

Il y a quelques semaines, un autre projet SAP avait déjà rencontré des problèmes chez le transporteur DHL, accompagné dans sa mise en oeuvre par IBM. Dans un communiqué publié le 20 novembre dernier sur son site allemand, SAP a démenti toute implication de son logiciel dans les problèmes rencontrés, indiquant avoir apporté à DHL un soutien allant au-delà de son engagement contractuel en tant que fournisseur du logiciel.

Article de

COMMENTAIRES de l'ARTICLE20

le 25/05/2016 à 18h07 par Visiteur8671 :

Des données patients et un système pharmaceutique géré par des indiens, des autorités sanitaires qui découvrent les problèmes après le démarrage du projet, un fonds de pension qui gère une fusion de deux sociétés manu militari. Ca fait peur.

Signaler un abus

le 13/05/2016 à 13h36 par Visiteur8578 :

Par experience et vécu, on a 30 indiens pour supporter un module SAP, lesquels apportent ou pas un correctif en 6 mois, et quand on est fatigué du bug, on le corrige nous-même en 1 journée...... Et les indiens le mettent dans leurs statistiques de résolution de pb......
A l'arrivé on a 500 indiens a bengalore..... Et on ferait en Europe mieux et plus vite avec 4 experts par module....
Mais ce n'est pas dans l'air du temps.... On préfere confier le systeme a des seniors de 25 ans, à qui un recruteur en EU, n'offrirait pas même un poste de stagiaire....

Signaler un abus

le 06/02/2016 à 11h33 par Visiteur7929 :

Histoire que tout le monde puisse rire encore plus fort, peut-on savoir svp si ces fameux consultants indiens mentionnés plus haut étaient aussi des jeunes ? Parce que dans le milieu, dès 35 ans, c'est poubelle.

Signaler un abus

le 02/02/2016 à 11h09 par Visiteur7903 :

Autre possibilité (rare quand même...) : Des décisionnaires qui jouent à l'apprenti-sorcier et font preuve d'irresponsabilité en "y allant quand même", avec des conséquences catastrophiques... C'est le cas dans ce dossier ?

Signaler un abus

le 02/02/2016 à 10h55 par Visiteur7902 :

Il arrive, malheureusement souvent, que des décisionnaires "valident", ou plus simplement subissent, des solutions d'implémentation de SI car... leurs objectifs sont stratégiques et politiques (effet d'annonce "La société Machin a implémenté SAP..." dans les supports de presse, envie personnelle de se faire plaisir, ou pire...). Ce qui vient d'arriver à ce labo est peut-être la conséquence d'une attitude de ce genre ? Allez savoir...

Signaler un abus

le 02/02/2016 à 09h43 par Visiteur7900 :

A Visiteur7569
Parce que Deloitte prétend se mêler des projets SAP de ses clients (ou prospects ?) en auditeur/conseil. Ils se trompent de métier...
Vanitas vanitatis...

Signaler un abus

le 18/01/2016 à 17h55 par Visiteur7791 :

A "Visiteur7676" : je suis journaliste indépendant et réalise un article au sujet de cette affaire "Stallergenes". Par conséquent votre commentaire publié le 05/01 et mentionnant votre expérience lors du projet m'intéresse particulièrement. Pourrions nous entrer en contact ?
Mon mail au cas ou : thibaud.metais[a]gmail.com
Merci d'avance

Signaler un abus

le 05/01/2016 à 10h37 par Visiteur7676 :

Bonjour,

Pour avoir participé au début du projet... le pb n'est pas SAP, mais clairement l'équipe de Deloitte composée d'indiens à la limite de l'amateurisme.

Pourtant, ils étaient vendus et facturés comme des experts SAP.

Heureusement qu'on m'a retiré du projet rapidement...

Signaler un abus

le 30/12/2015 à 17h20 par Visiteur7632 :

Bonjour,

Je n'aurais surement pas mon traitement cette année non plus car le concurrent est complètement submergé de demandes a l'heure actuelle.

C'est quand même honteux qu'en 2015 des si gros problèmes. On a des avions qui peuvent voler atterrir tout seuls, des drones, et un logiciel de gestion n'est pas capable de fonctionner?

Il doit y avoir de la responsabilité a tous niveau car quand je vois que Stallergène demandent de rapatrier en décembre seulement tout les produits expédiés depuis le 13aout, c'est du gros n'importe quoi !
Il n'y a donc aucun garde fou ?

Mon prof d'informatique a la fac nous avais appris KISS ( Keep It Simple Stupid )
ou Keep It Simple and Smart

On veut faire des systèmes de plus en plus complexes mais il faut qu'ils restent maitrisables.

Signaler un abus

le 24/12/2015 à 15h13 par Visiteur7596 :

J'ai vécu les mois précédents le naufrage en interne et ce que j'ai vu est irréel : Entre l'incompétence et l'arrogance des consultants Deloitte et les grosses lacunes en gestion de projet de Stallergenes, ca ne pouvait pas finir autrement...

Signaler un abus

le 24/12/2015 à 08h52 par Visiteur7592 :

Je viens de découvrir ce matin sur BFM que le laboratoire stallergène avait eu des problèmes dans la fabrication de ces produits délivrés depuis le 13 aout. Mon traitement staloral m'a été envoyé fin septembre et à ce jour le laboratoire ne m'a jamais contacté. Je trouve cela inadmissible.
Je viens de les joindre. Pas de réponse concernant le manque d'information des patients, sauf qu'ils vont m'envoyer le nécessaire pour le renvoi des produits.

Signaler un abus

le 19/12/2015 à 19h15 par Visiteur7569 :

Qui aurait pensé à Deloitte aussi...

Signaler un abus

le 12/12/2015 à 15h53 par Visiteur7522 :

Bonjour,
Même chose pour moi, traitement pris depuis 13 jours et attendu depuis 2 mois. Je fais quoi? Pas de solution indiqué ! (remarque)lors de la prise du traitement des picotements à la gorge étaient remarqués, il y a t-il un lien ??

Signaler un abus

le 10/12/2015 à 09h11 par Visiteur7494 :

A Visiteur7490 :
Je n'ai vu que trop de clients abusés par leur intégrateur.
Les torts sont souvent partagés, mais le sachant est plus responsable que le débutant.
Je dirait plutôt 70-30 dans la plupart des cas (et j'ai plus d'une trentaine de participations à des projets SAP, dont certains internationaux, et sur plusieurs continents maintenant pour la formation).
70% pour l'intégrateur.
30% pour le client.

Visiteur7480

PS: Rejeter toute la responsabilité d'un projet sur le client ne peut provenir que d'un intégrateur (:).

Signaler un abus

le 09/12/2015 à 23h16 par Visiteur7490 :

Comme toute société responsable la société Stallergènes est seule responsable de la conduite de son projet.

Signaler un abus

le 09/12/2015 à 18h50 par Visiteur7487 :

La lecture de la décision de l'ANSM apporte des précisions intéressantes (validation KO = mise en prod !!!) //ansm.sante.fr/Decisions/Injonctions-decisions-de-police-sanitaire-interdictions-de-publicite-Decisions-de-police-sanitaire/Decision-du-02-12-2015-portant-suspension-d-autorisation-d-ouverture-de-l-etablissement-STALLERGENES

Signaler un abus

le 09/12/2015 à 18h26 par Visiteur7486 :

Mais qui orchestre ce SAP bashing ?

Signaler un abus

le 09/12/2015 à 12h34 par Visiteur7484 :

Dans l'industrie informatique il y a quelques années, il y avait une expression sympa qu'employaient certains avant-ventes : "Parfois ça tombe en marche". Ce qui est intéressant de voir, c'est comment une industrie qui est dans une course permanente aux profits pénalise les clients de ses clients jusque dans leur intégrité physique. A Visiteur7476, entamez une classe action contre les acteurs/auteurs du méfait.

Signaler un abus

le 09/12/2015 à 07h19 par Visiteur7480 :

Bonjour

Il peut arriver que le système SAP ait des problèmes. SAP fournit un système de corrections et d'analyse dans ses contrats avec ses clients. SAPNOTES

Il peut arriver qu'il y ait beaucoup de problèmes à l'arrivée d'une nouvelle solution chez SAP: elle est dabord testée et appliquée chez un client afin de procéder à des tests et à des corrections (un client beta). J'ai travaillé sur des solutions EWM et MDG et l'ai constaté.

En revanche Je constate de très mauvais comportements de la part d'intégrateurs, qui pourissent les projets SAP pour durer le plus longtemps possible.
- Utilisation de compétences mal formées, voire non qualifiées,
- Management incompétent, non qualifiée sur SAP, tant de la part de l'intégrateur que de la part du client (c'est un système inormatique comme un autre... Il est numéro 1 mondial et loin devant les autres.)

SAP HANA sera donc une excellente solution dans le futur, aucun doute là-dessus, avec l'ABAP et le serveur d'application.

J'aurai tendance à aussi à dire que les frais de formation de SAP France freinent le développement des solutions, permet à certains de créer des monopoles de compétences, au détriment des clients et même de SAP.

Je ne suis pas SAP, et surtout pas SAP France. Pour ces derniers j'ai du leur envoyer 2 LRAR en raison de leur comportement, en copie mon avocat.

Bonnes fêtes de fin d'année.

PS: Je suis l'auteur de 5 livres sur SAP dont un traduit en 5 langues. Un passionné de la performance technique de SAP netweaver et de son langage. Peu de gens se rappellent aussi, malgré ma description dans mes livres, que je suis comptable et contrôleur de gestion depuis 22 ans. Yann SZWEC. Je ne serai JUDAS que pour moi-même.

Signaler un abus

le 08/12/2015 à 16h56 par Visiteur7476 :

Mon allergologue vient de me prévenir que je n'aurai pas mon traitement cette année en raison d'un problème informatique m'a t-elle dit.

Aucun moyen de nous retourner pour avoir un traitement alternatif (délai trop court).

Bravo pour mettre les clients devant le mur

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité