L’entreprise indienne de service financiers Finserv et la compagnie d'assurance américaine Primerica ont créé un environnement Kubernetes pour faciliter la mise à l'échelle des applications en s’appuyant sur une offre de cloud privé d’IBM exécutée sur une solution Nutanix. Et les conteneurs de Docker permettent à Primerica d’assurer la cohérence des applications entre les environnements.

« C'est un élément stratégique essentiel dans le processus de migration de notre pile technologique traditionnelle vers notre cloud hybride moderne », a déclaré Barry Pellas, CTO et vice-président exécutif du développement et de la livraison des applications chez Primerica. « Cet environnement nous permet de continuer à valoriser autrement et à moderniser les applications que nous avons développées pendant des décennies », a-t-il ajouté. « Il joue également un rôle capital dans notre stratégie API et de micro-services », car il facilite la livraison de nouvelles fonctionnalités à nos applications métiers.

Cette combinaison des conteneurs avec Kubernetes permet non seulement à Primerica d'héberger des applications, mais aussi de les surveiller et de les récupérer rapidement en cas de défaillance des conteneurs. « Nous fournissons une infrastructure-as-code (IaC) de bout en bout, ce qui nous permet de construire de manière cohérente des environnements prévisibles et nous protège de l’erreur humaine », a encore déclaré M. Pellas. « Grâce à nos capacités d'intégration et de livraison continues (CI/CD), les équipes de production disposent toujours des dernières modifications, et elles ont la certitude que la vérification de l'environnement et de l'application a été effectuée pendant le processus de déploiement lui-même ».

Une courbe d’apprentissage nécessaire

« L’objectif principal de cet usage combiné des conteneurs et de Kubernetes, c’est de permettre aux équipes de délivrer des applications de meilleure qualité, plus rapidement », a expliqué le CTO de Primerica. Il constitue également un environnement de travail sûr et stable, ainsi qu'une capacité de mise à l’échelle pendant les périodes d’utilisation intense. « Nous voulions aussi que nos différents environnements soient prévisibles et cohérents, afin de faciliter le débogage et la résolution des problèmes », a encore expliqué M. Pellas. Même si Primerica commence à peine à profiter des avantages de cette combinaison des conteneurs avec Kubernetes, l’entreprise constate que la productivité des équipes a augmenté, de même que le développement de nouvelles fonctionnalités, et que les équipes peuvent les délivrer de manière progressive et agile aux utilisateurs.

« Nous avons également pu fournir des applications plus sûres et plus prévisibles en détectant les problèmes dès le début du processus de développement », a encore déclaré M. Pellas. « À mesure que nous migrerons plus d'applications vers la plate-forme, nous espérons que la qualité de nos applications sera toujours meilleure et que l’expérience de développement de l'ensemble de nos équipes produits sera toujours plus cohérente ».

Comme pour toute technologie, l’adoption des conteneurs et de Kubernetes par une entreprise demande une courbe d'apprentissage. « Permettre à des équipes ayant les bonnes compétences de faire un bon travail de développement dans cet environnement peut représenter un défi », a déclaré M. Pellas. C’est pourquoi, pour mettre toutes les chances de son côté, Primerica forme ses équipes produits et sensibilisent les cadres aux meilleures pratiques pour les aider à faire avancer leurs projets