- Twitter s’allie à HackerOne pour corriger certains biais algorithmiques dans son outil de correction d’image. Depuis plusieurs mois, des utilisateurs se plaignent du manque de partialité de l’outil, qui ne corrigerait que certaines parties féminines et favoriserait les peaux claires aux peaux foncées. Pour y remédier, Twitter fait appel à HackerOne et sa communauté dans un concours intitulé DEF CON AI Village avec des récompenses à la clé, allant de 500 à 3 500 dollars. Son objectif : trouver les bugs qui mènent à des erreurs de jugement de la part de l’algorithme et de l’IA et à de potentiels dommages. Ce challenge est ouvert jusqu'au 6 août et les gagnants seront annoncés le 8 août lors d'un atelier DEF CON de Twitter.

- Le système ferroviaire iranien planté par un wiper. Alors que les chemins de fer de la république islamique d'Iran (IR), la société - qui possède le réseau ferroviaire d'Iran - affectée le 9 juillet, avait communiqué sur cette cyberattaque, nous découvrons aujourd’hui le mode opératoire utilisé de cette attaque qui visait le gouvernement iranien. Les écrans piratés des trains invitaient en effet les passagers à adresser leurs plaintes au numéro de téléphone du bureau de l’ayatollah et guide suprême iranien Ali Khamenei. Le malware, un wiper désigné en tant que meteor, a effacé dans un premier temps le système de fichiers du système ferroviaire, puis verrouillé les postes utilisateurs et corrompu leurs secteurs disque de lancement (MBR). L’auteur à l’origine de cette cyberattaque n’a cependant pour l’instant pas été identifié.

- Un public de 1 000 téléspectateurs sur Telegram. Après avoir lancé les appels vidéo groupés le mois dernier, Telegram propose désormais d’ouvrir ces sessions vidéo jusqu’à 1 000 personnes. Derrière cela, le réseau envisage un public pour « tout, des conférences en ligne aux batailles de rap en direct ». D’autres fonctionnalités sont annoncées comme la possibilité de laisser l’audio de son appareil en actif en arrière-plan lors de l’enregistrement d’une vidéo, ou encore celle pour effectuer un zoom avant avec l'optique arrière de l’appareil. Pour les appels vidéo en tête-à-tête, la fonction partage d’écran est activée et les utilisateurs de l’application de messagerie peuvent également modifier la lecture de vitesse de vidéo à leur convenance. L’ensemble des fonctionnalités est à retrouver sur le blog de Telegram.