La question du moment
Les accès aux données personnelles des « utilisateurs à pouvoir » font-ils l’objet d’une traçabilité précise ?