Considéré comme le père de l'Internet et désormais évangéliste en chef du web chez Google, Vint Cerf a fait part du chemin qu'aurait pu emprunter Internet.

L'Image du jour

Considéré comme le père de l'Internet et désormais évangéliste en chef du web chez Google, Vint Cerf a fait part du chemin qu'aurait pu emprunter Inte...

Les Fintech bousculent la finance

Dernier Dossier

Les Fintech bousculent la finance

Quelque 4 000 Fintechs existeraient dans le monde, sûrement une faible minorité d'entre elles subsistera dans les trois ans. Une chose est sûre, depui...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
27
Réagissez Imprimer Envoyer

5 ajouts qui doperaient le Raspberry Pi 3

Avec l'ajout de certaines technologies, la carte mère Raspberry Pi pourrait étendre un cran plus loin ses capacités3. (crédit : D.R.)

Avec l'ajout de certaines technologies, la carte mère Raspberry Pi pourrait étendre un cran plus loin ses capacités3. (crédit : D.R.)

Pour faire évoluer sa carte mère Raspberry Pi sans en augmenter le prix de 35 dollars, son créateur Eben Upton doit choisir avec soin les composants qu'il lui ajoute d'une génération sur l'autre. Sans cette contrainte, le mini-ordinateur pourrait aller encore plus loin.

Le Raspberry Pi 3 peut être utilisé comme un PC ou comme une carte pour piloter les objets connectés. Si cette 3ème génération suscite un vif intérêt, comme la carte mère qui l’a prédécée, certaines fonctionnalités lui font encore défaut. Mais pour Eben Upton, le fondateur et CEO de Raspberry, l’équation était simple : il fallait choisir des technologies qui permettaient de faire évoluer la carte sans modifier son prix de 35 dollars. Il a donc opté pour un processeur ARM 64 bits plus rapide et des fonctions sans fil qui donnent au Raspberry Pi 3 les attributs d’un PC. Ces apports étendent aussi les possibilités de la carte pour développer de nouveaux appareils. D'autres caractéristiques ont été laissées de côté. Mais le CEO ne s’avoue pas vaincu : si une nouvelle technologie est disponible à un coût raisonnable, il l’ajoutera aux prochaines versions du Raspberry Pi. « Nous prendrons tout ce que nous pourrons », assure Eben Upton.

Voilà cinq éléments qui auraient pu faire du Pi 3 un meilleur ordinateur, mais qui n’ont pu être ajoutés, notamment pour des raisons de coût et de compatibilité. Mais, ils pourraient très bien figurer dans les prochaines versions de la carte.

1 - Plus de RAM

Le Raspberry Pi fonctionne comme un PC d'entrée de gamme. Il peut faire tourner des applications de productivité et de navigation web. Mais, avec 1 Go de RAM, les limites sont vite atteintes. Certaines applications sont très gourmandes en mémoire et le Pi 3 ne dispose pas des ressources nécessaires pour en exécuter plusieurs simultanément. La plupart des ordinateurs actuels ont un minimum de 4 Go de RAM.

2 - L’USB 3.0

Les ports USB 2.0 du Pi 3 sont obsolètes. L'USB 3.0, plus rapide, est devenu la norme. Il permet de copier rapidement ses fichiers sur des disques de stockage externes. Mais les ports USB 3.0 coûtent trop cher pour équiper un Raspberry Pi 3 à 35 dollars. Les ports USB 2.0 sont suffisants pour connecter une souris, un clavier et d'autres périphériques qui permettent d’utiliser le Raspberry Pi 3 comme un PC. La carte dispose également d'un port HDMI pour connecter un écran et d’un slot micro-SD.

3 - Un autre GPU

Le cœur graphique du Raspberry Pi commence à dater et une mise à jour du GPU aurait permis d’offrir une carte plus adaptée pour le jeu. Le processeur graphique BroadCom VideoCore IV 3D peut exécuter de la vidéo 1080p à 60 images par seconde et il permet de lancer des jeux OpenGL. Mais le GPU n’est pas compatible avec Vulkan, une nouvelle API qui permet de faire tourner de superbes jeux Linux sur PC et sur mobiles. Raspberry pourrait être tenté de passer au GPU ARM Mali compatible Vulkan, mais Broadcom a beaucoup investi dans les CPU et GPU de la carte et devrait pouvoir ajouter le support pour Vulkan. Eben Upton a déclaré que l’amélioration des capacités graphiques de la carte était en tête de ses priorités.

4 - ZigBee

Grâce à l’ajout du Wi-Fi b/g/n et du Bluetooth, le Pi 3 peut servir à développer des applications domotiques intelligentes en tirant parti des communications sans fil. Mais le Pi 3 n’a pas été doté de la technologie sans fil ZigBee, très répandue dans la domotique et l’Internet des objets. ZigBee est également compatible avec le protocole Thread soutenu par Google. Cette technologie sans fil aurait pu être intégrée au Pi 3 sans incidence sur le prix de la carte, mais le CEO pense que le Bluetooth est l'avenir des communications sans fil à courte portée.

5 - Windows 10

Les cartes Raspberry Pi peuvent faire tourner Windows 10 IoT Core, une version allégée de l'OS pour les appareils embarqués. Mais si le Pi 3 a la prétention de remplacer un PC, pourquoi dans ce cas ne pas lui permettre de tourner avec une version normale de Windows 10 ? Il y avait deux problèmes : d’abord, la version complète de Windows 10 ne peut tourner qu’avec des puces x86. Et Windows 10 Mobile - qui peut tourner comme un OS desktop quand il est connecté à un écran plus grand - fonctionne exclusivement sur des puces ARM de Qualcomm. Or le Pi 3 a été équipé d'un processeur ARM 64-bit de Broadcom.

COMMENTAIRES de l'ARTICLE27

le 22/08/2016 à 18h56 par Visiteur9329 :

USB3, DDR4, Zigbee, 4K, Windows 10 complet, le tout pour 35€ ! il y en a qui ont fumée la moquette.
Pourquoi pas faire du rendu Blender 4K temps réel pendant que vous y êtes !
Le RPI est un nano ordinateur, idéal pour une bonne domotique, intelligence embarqué, petit serveur web intranet, bidouillages électronique informatisée, etc.
La conso de 2.5A... c'est rien, regardez la conso du chargeur de votre portable ou de votre téléphone !

Signaler un abus

le 13/07/2016 à 11h44 par Visiteur9120 :

Un port GIGABIT Ethernet PoE et une RTC ! Oui ! ça c'est utile !
Pour l'industrie ce serait un plus énoooorme !

Signaler un abus

le 08/07/2016 à 18h12 par Visiteur9096 :

But aussi du raspi, rester sur une alimentation basse tension de 5v et moins de 2.5A...et là aucun des points cités ne permet de répondre à cette contrainte. RAM, puissance processeur, performance vidéo améliorée ...etc tout cela consomme de l'énergie donc contraire à la philosophie de la fundation et à la mienne :)

Signaler un abus

le 22/06/2016 à 08h40 par Visiteur8979 :

Bonjour les amis(es),
µJe voudrais savoir si Raspberry Pi 3 possède une carte Graphique? Si non peut-on y ajouté genre par périphérique ?
merci d'avance

Signaler un abus

le 08/06/2016 à 16h59 par Visiteur8904 :

Ce qui manque comme dit plus haut ce sont des entrees/sorties plus nombreuses, des niveaux compatible TTL 5V, des convertisseurs A/D et plus de memoire.

Signaler un abus

le 04/06/2016 à 17h46 par Visiteur8863 :

Pour ma part le rbp pourrais très bien avoir un port USB 3 pour pouvoir l'utiliser en tant que serveur de fichiers tels que films via box fibre se qui aujourd'hui bloque sérieusement ce genre d'application pouvant être pourtant bien utile niveau rapport qualité prix.

Signaler un abus

le 03/06/2016 à 11h39 par Visiteur8848 :

il faudrait qu'ils puissent intégrer un slot pouvant accueillir une mémoire type DDR4 pouvannt aller de 4GB à 32GB RAM, sur option, a partir de la on peut véritable faire des micro labo de R&D et installer des appli gourmande, genre docker, hadoop, etc.., sur le pi j'ai pu installer hadoop 1 en hdfs (server fichier) avec 3 pi en cluster, mais impossible d'installer la partie analytique, il faut 16GB ram, le standard des pc actuels. 1 GB est insuffisant, voir juste en mémoire de base. ca ne couterait pas plus cher, car si on veut plus de mémoire on achete la ram en plus de la mémoire de base. ou il peuvent une version basique et une version pro pour les gars de R&D. si il

Signaler un abus

le 13/04/2016 à 11h59 par Visiteur8371 :

Zigbee est une solution propriétaire, loin de l'état d'esprit de la Fondation Raspberry Pi.
Donc Windows... on en parle pas...

Signaler un abus

le 10/03/2016 à 16h51 par Visiteur8142 :

juste... le raspberry est a but éducatif, il a été pensé pour les jeunes qui veulent commencer la programmation...

Signaler un abus

le 09/03/2016 à 16h52 par Visiteur8130 :

Le ZigBee est tres cher (pour ce type de marche) et en perte de vitesse complete

Signaler un abus

le 05/03/2016 à 17h29 par Visiteur8110 :

Un sixième : une carte plus grande (28x20 serait un bon choix): les composants sont trop concentré : le CEO a choisi une carte de la taille d'une carte de crédit mais c'est vraiment trop petit !

;-)

Signaler un abus

le 04/03/2016 à 15h47 par Visiteur8105 :

Article vraiment HS...

Le point 3 est risible... Faire tourner des jeux sur Raspberry !! A part l'utiliser pour le rétrogaming (et là pas besoin d'une bête de course...) je ne vois pas l’intérêt.

Autre point, comparer le RPI avec des PC coutant minimum 10x son prix, c'est comme montrer les différences entre une clio et une Ferrari, sans intérêt

Signaler un abus

le 03/03/2016 à 16h27 par Visiteur8103 :

Vous n'avez pas encore compris que cet article est sponsorisé ?

Signaler un abus

le 03/03/2016 à 13h38 par Visiteur8102 :

je viens de perdre 3 minutes de ma vie à lire cet article...

Signaler un abus

le 03/03/2016 à 10h58 par Visiteur8100 :

Houuu le bel article qui sert à rien ! Et pourquoi pas une Geforce GTX Titan X ?

Signaler un abus

le 03/03/2016 à 10h57 par Visiteur8099 :

Clairement cet article est a coté de la plaque... Les Raspberry Pi ont été développé pour avoir une carte autonome permettant de répondre aux petites applications ayant besoin d'interaction et de conductivité avec le monde extérieur. Absolument pas pour en faire des machines de jeux ou de bureautique a la sauce Microsoft. L'interet d'un port USB3 se justifie en cas de gros débits... et ce ne sera pas le cas (pour l'instant) sur un Pi ! Avoir Windows 10 c'est pareil ou est l'interet pour faire des machines "bas niveau" de capture ou d'interaction ? La carte vidéo n'est utilisée que dans une très faible mise en oeuvre des Pi alors l'usage du GPU... Mon sentiment de ce qui serait plus utile a cette machine c'est plus de port E/S et CAN plus de RAM et ça serait le top !

Signaler un abus

le 03/03/2016 à 09h35 par Visiteur8098 :

Unp eu comme si en 1984 on avait reproché au commodore 64 de ne pas avoir les perfs de l'Apple Macintosh...

Signaler un abus

le 03/03/2016 à 08h46 par Visiteur8097 :

Article hors sujet

Signaler un abus

le 02/03/2016 à 22h22 par Visiteur8096 :

Le but du Raspberry n'a jamais été d’égaler un PC, faut revenir les pieds sur terre...

Signaler un abus

le 02/03/2016 à 19h33 par Visiteur8093 :

n'importe quoi !! comme si le pi et les utilisateurs avaient envie d'un windaube (...) !!!

Signaler un abus

le 02/03/2016 à 19h32 par Visiteur8092 :

L'USB 3 sérieusement ? Aucun intérêt pour un tel micro-pc ! Ou alors je plane vraiment !

Signaler un abus

le 02/03/2016 à 17h12 par Visiteur8091 :

(Réponse de Visiteur8085)

Je n'ai jamais dit qu'on ne pouvait pas s'en servir en bureautique (actuellement/temporairement sous Raspbian), juste que ce n'est pas l'objectif principal de Raspberry PI Foundation.

Pour les tests PI3, j'ai entendu dire que notamment Bortzmeyer en publiera.

Signaler un abus

le 02/03/2016 à 16h29 par Visiteur8088 :

Pour information pour Visiteur8085, j'utilise le RaspberryPi2 comme desktop sous Raspbian, Navigateur Web (Iceweasel) et LibreOffice comme logiciels principalement utilisés, et il est très largement plus rapide que des Netbook vendus dans le commerce avec Windows 10 (avec 4G de RAM). Pour être convaincu, il faut le tester ...
Ceci dit, il est amusant de constater que cet article ne convainc pas grand monde, ni ceux qui ne voient que Windows comme desktop, ni ceux qui utilisent maintenant le raspberryPi comme desktop.
Pour la domotique, puisque j'en fais aussi, le protocole zigbee avec une portée de 10m est largement insuffisant (dans une maison). Le vrai problème du RaspberryPi est le temps d'écriture sur sa SD carte.
J'attends avec impatience un test sur ce RaspberryPI3.

Signaler un abus

le 02/03/2016 à 16h21 par Visiteur8087 :

je suis d'accord avec les comms précédents... article à coté de la plaque...

Vulkan fait de beau jeu... attendez un peu il vient de sortir ET surtout rien à voir avec l'esprit Rpi !
si vous voulez faire tourner DOOM4 passez votre chemin !!! ;)

Signaler un abus

le 02/03/2016 à 15h49 par Visiteur8086 :

Vision très windowsienne du RapsberryPi, mais le RaspberryPi a-t-il besoin de Windows ou est-ce l'inverse ?

Signaler un abus

le 02/03/2016 à 14h50 par Visiteur8085 :

Hello,

Je ne suis pas convaincu que la philosophie du PI est de se substituer à un ordinateur personnel ; aucun discours ne laisse entendre une telle orientation bien au contraire avec du domotique, de l'éducatif...

Du coup en dehors du point 4 (ZigBee) je trouve que l'article tape un peu dans le hors-sujet.

Signaler un abus

le 02/03/2016 à 14h17 par Visiteur8084 :

Vision très windowsienne du RapsberryPi, mais le RaspberryPi a-t-il besoin de Windows ou est-ce l'inverse ?

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
09 Avril 2004 n°1021
Publicité
Publicité