Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

L'Image du jour

Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Avec Graph, Elastic explore les relations entre les données au-dessus d'Elasticsearch

En découvrant les relations existant au sein d'un jeu de données, le logiciel Graph utilisé avec Elasticsearch permet de répondre plus simplement à des questions complexes. (crédit : Elastic)

En découvrant les relations existant au sein d'un jeu de données, le logiciel Graph utilisé avec Elasticsearch permet de répondre plus simplement à des questions complexes. (crédit : Elastic)

Proposé comme une extension à l'outil de visualisation Kibana, le logiciel Graph développé par l'éditeur Elastic permet d'explorer et d'afficher les relations qui existent entre des données stockées dans le serveur de recherche open source Elasticsearch. Les applications vont de l'analyse comportementale à la cybersécurité (par l'analyse des logs).

Derrière la société Elastic, fondée en 2012 en Europe, à Amsterdam, et par la suite implantée aussi en Californie, à Mountain View, se trouvent les équipes qui travaillent sur les projets open source Elasticsearch, Kibana et Logstash. Serveur de recherche en plein texte basé sur le moteur Apache Lucene, Elasticsearch fournit des capacités distribuées à travers une interface web, tandis que Kibana apporte des fonctions de visualisation au-dessus des contenus que le serveur a indexés. Logstash permet de son côté de collecter les données de connexions (logs), d’en analyser la structure et de les conserver pour une utilisation ultérieure. En complément de ces outils, Elastic vient d’annoncer l’extension Graph conçue pour explorer les relations existant entre les données stockées dans Elasticsearch, qu’il s’agisse de documents, de logs, de profils utilisateurs ou de produits. Proposé comme un plug-in à Kibana, Graph permet de visualiser les associations ainsi découvertes afin d’établir celles qui sont les plus significatives.

Le type de requêtes qui vont pouvoir être faites pratiquement en temps réel – et sans devoir recourir à de nouveaux formats d’index - va permettre d’utiliser l’outil pour répondre à des questions complexes, explique son éditeur en citant des domaines d’applications tels que l’analyse comportementale, la lutte contre la fraude, la cybersécurité, la médecine ou les recommandations personnalisées. Par rapport à d’autres outils, le fonctionnement de Graph ne se base pas uniquement sur la fréquence des relations entre les données (qui peut induire des conclusions inexactes), mais sur leur pertinence. Il évalue cette dernière en comparant l’importance de chaque relation avec les moyennes globales afin de distinguer les éléments réellement importants pour la requête, par rapport à ceux qui sont simplement très sollicités. En s’appuyant sur Elasticsearch, Graph profite des capacités d’évolutivité du serveur de recherche pour pouvoir explorer des données en cours d'évolution.

En Europe, Elastic a également des bureaux à Berlin et Londres, ainsi que plusieurs collaborateurs en France. Dans l'Hexagone, ses logiciels sont utilisés par Orange, Natixis, Axa, Deezer, Société Générale et Dailymotion, notamment. Au niveau mondial, il compte parmi ses clients Microsoft, Netflix, Facebook, Docker, The Guardian, la Nasa ou McGraw Hill. La société dirigée par Steven Schuurman, co-fondateur et CEO, réunit plus de 300 collaborateurs. Son CTO Shay Banon est le créateur du moteur de recherche Elasticsearch.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité