Advertisement
Spot Mini, le dernier robot à quatre pattes de Boston Dynamics qui range la vaisselle et apporte des canettes (pratique pour suivre l'Euro 2016).

L'Image du jour

Spot Mini, le dernier robot à quatre pattes de Boston Dynamics qui range la vaisselle et apporte des canettes (pratique pour suivre l'Euro 2016).

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Dix associations régionales créent le Conseil national du logiciel libre

Dix associations régionales créent le Conseil national du logiciel libre

Le Conseil National du Logiciel Libre fédère des associations régionales de professionnels de l'Open Source.

Si le monde du logiciel libre ne manque pas de quelque chose en France, c'est bien d'associations. Une nouvelle vient d'être annoncée : le Conseil National du Logiciel Libre (CNLL). Celle-ci n'existe pas encore à proprement parler puisqu'il s'agit pour l'instant d'une simple coordination sans personnalité morale. La constitution sous forme d'association déclarée loi 1901 est en attente. Le CNLL regroupe dix associations régionales de professionnels du logiciel libre : Alliance Libre, Cap Libre, Collibri (Cap Digital), GT LL (System@tic), Libertis, OSS@TV (Telecom Valley), PLOSS, PLOSS RHA, Pôle Nord et ProLibre. L'ensemble de ces dix structures représente environ 200 entreprises, plutôt petites. La légitimité du CNLL est celle de ses associations régionales membres. C'est Patrice Bertrand (photo ci-dessous) qui a été élu porte-parole d'un bureau où siègent tous les présidents d'associations membres. Il est notamment l'un des co-fondateurs de l'intégrateur de solutions Open Source Smile, membre de l'Alliance libre et de PLOSS.

Le CNLL vient s'ajouter à la FNILL (Fédération Nationale de l'Industrie du Logiciel Libre) où l'on trouve depuis des années les poids lourds du secteur, de Bull à Linagora, mais aussi des PME et des TPE. Sur sa Foire aux Questions, le CNLL précise clairement : « Ces associations et ces entreprises ont décidé de créer le CNLL car elles ne se reconnaissent pas dans le mode de gouvernance qui a été mis en place au sein de la FNILL. » CNLL comme FNILL visent à défendre devant les pouvoirs publics et les donneurs d'ordre les intérêts des professionnels du logiciel libre en mettant en avant leurs spécificités. Il veut aussi est un forum d'échanges de bonnes pratiques dans la promotion locale du logiciel libre. Parmi les autres associations existant déjà sur ce terrain, l'April vient de saluer cette nouvelle fédération d'acteurs.



Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
07 Mars 1983 n°92
Publicité
Publicité
Publicité