Neogend permet aux gendarmes de vérifier les identités et pré-remplir en mobilité un dépôt de plainte (à droite le Lt-Colonel Olivier Langou).

L'Image du jour

Neogend permet aux gendarmes de vérifier les identités et pré-remplir en mobilité un dépôt de plainte (à droite le Lt-Colonel Olivier Langou).

La refonte du SI face à la transformation numérique

Dernier Dossier

La refonte du SI face à la transformation numérique

La meilleure façon d'illustrer la transformation numérique est d'apporter des témoignages concrets d'entreprises. C'est dans cette optique que la...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Le langage Dotdot de ZigBee, futur chef d'orchestre de l'IoT ?

Des produits compatibles Dotdot arriveront un peu plus tard cette année.

Des produits compatibles Dotdot arriveront un peu plus tard cette année.

Le CES de Las Vegas, qui ouvrira ses portes demain (5 au 8 janvier) permettra de découvrir une multitude de dispositifs IoT pour la maison. Et, une technologie annoncée par la ZigBee Alliance pourrait faire communiquer et travailler ensemble tous les périphériques connectés.

La ZigBee Alliance, qui regroupe plus de 400 entreprises utilisant le protocole sans fil ZigBee, avait promis de dévoiler sa technologie juste avant l’ouverture du salon de l'électronique grand public. Et hier, ZigBee a annoncé Dotdot, son langage universel pour l’IoT. Le protocole ouvert de communication sans fil ZigBee bénéficie déjà d’une certaine réputation et il est utilisé dans de nombreux produits IoT pour la maison. Mais le langage Dotdot est compatible avec n'importe quelle technologie sans fil. Il permet par exemple aux différents appareils de se signaler et de s’identifier les uns par rapport aux autres, et de faire savoir ce qu'ils font.

Ce partage d’information est important si l’on veut que des objets domestiques différents puissent réaliser des tâches en commun. Par exemple, si vous installez un nouveau luminaire connecté dans le salon et si vous voulez qu'il s'allume quand vous ouvrez la porte d'entrée, il est nécessaire que le loquet ou le capteur de la porte sache que cette lumière est là et qu’il peut lui envoyer des commandes. D'autres langages de ce type appelés couches applicatives existent déjà, et chacun essaye d’occuper le terrain de l’IoT au maximum. Cette couche applicative est sans doute appelée à remplacer les protocoles réseau courants pour unifier l’IoT parce qu'elle permet d’inclure et de gérer plusieurs transmetteurs sans fil différents dans le même appareil.

Des produits bientôt certifiés 

La ZigBee Alliance affirme que Dotdot est plus mature que les autres couches applicatives, car son langage est basé sur ZCL (ZigBee Cluster Library), déjà utilisé par les produits ZigBee actuels. Le ZCL a déjà été étendu : il peut désormais fonctionner sur des appareils utilisant le protocole réseau sans fil Thread, lequel utilise une technologie radio semblable à celle de ZigBee. Aujourd’hui, la Zigbee Alliance affirme que les dispositifs utilisant d’autres types de réseaux IP pourraient également utiliser le ZCL rebaptisé Dotdot. « Le protocole IP est tellement universel que Dotdot pourrait gérer les tâches de couches applicatives, notamment la découverte de périphériques domestiques connectés en WiFi, en Bluetooth, en Ethernet et par le système cellulaire basse puissance NB-IoT (Narrowband IoT) », a déclaré Daniel Moneta, président du marketing groupe de la ZigBee Alliance. « Les fabricants d'équipement de ce groupe veulent étendre la compatibilité avec de nouveaux réseaux », a ajouté le président et CEO de l'Alliance, Tobin Richardson. Le groupe espère commencer à certifier des produits compatibles Dotdot plus tard cette année et il compte expédier ses premières unités d'ici la fin de l'année.

Pendant le CES, ZigBee présentera une dizaine de prototypes Dotdot élaborés par différents fournisseurs, comme des thermostats, des lampes, des stores et des capteurs. Mais tous les prototypes utiliseront Thread, le seul langage réseau autre que ZigBee capable d’exécuter pour l’instant la couche applicative. Mais, d'autres spécifications visant à unifier l’IoT sont en route. L’Open Connectivity Foundation (OCF), créée l’an dernier et récemment fusionnée avec la AllSeen Alliance, affirme que sa couche applicative étant supportée par des géants comme Intel, Qualcomm, Microsoft et Samsung, elle pourra aussi couvrir tous les périphériques IoT. L’OCF prévoit également de montrer des produits interopérables au CES.

Article de

Sur le même sujet (ZigBee Alliance, Dotdot)

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

#LMItoutneuf

lancement dans

Publicité
Publicité
Publicité