Les ventes de casques de réalité virtuelle et augmentée continuent de s'envoler. D'après IDC, il s'en est écoulé 2,3 millions d'unités dans le monde au premier trimestre 2017, soit environ 43% de plus que l'an passé à la même période. Et d'après le cabinet d'études chinois, la tendance devrait se confirmer tout au long de l'année avec l'arrivée de nouveaux produits. Ainsi, IDC prévoit que les ventes de ces dispositifs connaissent une croissance à trois chiffres pour l'ensemble de l'exercice en court par rapport aux 9,1 millions d'unités expédiées en 2016.

Les dispositifs de réalité virtuelle représentent aujourd'hui 98% de ce marché naissant, dominé par le Samsung Gear VR, le HTC Vive, le Sony PSVR et l'Occulus Rift, racheté par Facebook l'an passé. Reste que ce secteur doit encore gagner en maturité, estiment les analystes d'IDC. Ils pointent notamment le manque d'interopérabilité entre les différentes solutions présentes sur le marché.

La France en bonne position

Du côté des dispositifs pour la réalité augmentée, comme les Hololens de Microsoft, IDC annonce que leurs expéditions ont augmenté de 77,4% au premier trimestre 2017. Si pour l'instant, les fabricants poussent surtout leurs solutions auprès des développeurs, plusieurs entreprises se sont déjà emparées de ces système, notamment en France. Thales, Total et la SNCF, par exemple, utilisent les Hololens pour assister leurs techniciens sur le terrain.

Le marché français, même s'il n'est pas détaillé par IDC, se montre d'ailleurs assez mature sur le sujet. Le salon Laval Virtual qui s'est déroulé en mars dernier en témoigné avec toujours plus d'exposants, tant pour des usages BtoB que BtoC. Nos confrères du Monde Informatique consacraient d'ailleurs tout un dossier à la réalité virtuelle et augmentée la semaine dernière.