Advertisement
Les installations semi-conducteurs d'IBM à East Fishkill vont tomber dans l'escarcelle de GlobalFoundries.

L'Image du jour

Les installations semi-conducteurs d'IBM à East Fishkill vont tomber dans l'escarcelle de GlobalFoundries.

OpenStack, clef de voûte du cloud Open Source

Dernier Dossier

OpenStack, clef de voûte du cloud Open Source

OpenStack est-il la clef de voûte des infrastructures cloud Open Source, comme l'a été Linux, en quelque sorte, pour les systèmes d'exploitation pour ...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

MasterCard teste de nouveaux outils de paiement mobile

Une démonstration du PayPass Wallet à New York en septembre 2012. (Crédit : MasterCard)

Une démonstration du PayPass Wallet à New York en septembre 2012. (Crédit : MasterCard)

Mastercard cherche à mettre au point des solutions de paiement reposant sur un élément sécurisé stocké sur le téléphone de l'utilisateur pour protéger les transactions en ligne. L'organisme teste d'autres méthodes pour sécuriser les transactions en ligne avec son application mobile PayPass. L'une d'elle fait appel aux QR codes. 

Cette année, MasterCard a intensifié sa stratégie en matière de paiement mobile. L'organisme de cartes de crédit s'est associé avec le groupe bancaire néerlandais ING pour tester aux Pays-Bas deux méthodes pour sécuriser les transactions en ligne. Toutes deux reposent sur un élément sécurisé installé sur l'appareil mobile de l'acheteur et utilisent l'application existante PayPass développée par MasterCard. Selon les deux partenaires, « ces solutions offrent le même niveau de sécurité que pour un paiement réalisé chez un commerçant avec une carte à puce ».

Dans le premier cas, le paiement est effectué avec le téléphone de l'acheteur et validé par un code PIN pour authentifier la transaction. La connexion est établie directement entre le terminal mobile et la passerelle de paiement du commerçant pour traitement. La transaction est sécurisée par l'envoi d'un cryptogramme EMV (Europay, MasterCard et Visa), c'est à dire selon le même standard que celui en vigueur pour les cartes à puce. Dans la seconde solution, l'achat est effectué depuis un PC ou une tablette, mais l'utilisateur peut ensuite régler sa commande avec son téléphone en utilisant un code QR sécurisé qui relie l'application PayPass avec le panier en ligne. Dans les deux cas, il est possible d'utiliser des coupons de réductions ou des bons d'achat pour le paiement.

Le service comprend PayPass et une API

Au mois de mai, MasterCard avait lancé son service PayPass Wallet Services. Il permet aux banques et aux commerçants qui le souhaitent de proposer à leurs clients des solutions de paiement mobiles. Le service comprend le porte-monnaie PayPass et la fourniture d'une API qui permet aux partenaires de lancer des offres de porte-monniae électronique sous leur propre marque et de l'intégrer avec le réseau PayPass Acceptance Network.

Mastercard travaille également avec NTT Docomo pour permettre, dès l'année prochaine, aux abonnés de l'opérateur japonais d'effectuer des paiements mobiles quand ils voyagent à l'étranger.

Le test du service engagé avec ING a déjà commencé en Hollande et se poursuivra jusqu'au premier trimestre 2013. 160 testeurs participent à l'opération et « tous utilisent le smartphone Galaxy S III de Samsung », comme l'a indiqué ING.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité