Des chercheurs travaillent sur un substrat composé de molécules métal-oxyde qui peuvent agir en tant que composant flash.

L'Image du jour

Des chercheurs travaillent sur un substrat composé de molécules métal-oxyde qui peuvent agir en tant que composant flash.

Région PACA : Une filière numérique ancrée et solide mais dispersée sur un vaste territoire

Dernier Dossier

Région PACA : Une filière numérique ancrée et solide mais dispersée sur un vaste territoire

Ne percevons pas uniquement la région PACA (Provence-Alpes-Côte d'Azur) à travers le tourisme et le soleil ! Cette région possède aussi une solide fil...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

Salesforce.com ouvrira son datacenter européen en 2014

Marc Benioff, PDG de Salesforce.com, lors du Customer Tour qui s’est déroulé cette semaine à Londres. Crédit: D.R

Marc Benioff, PDG de Salesforce.com, lors du Customer Tour qui s’est déroulé cette semaine à Londres. Crédit: D.R

Après plusieurs années de réflexion, Salesforce.com a finalement confirmé qu'il allait mettre sur pied un datacenter européen qui sera situé à Slough, en Angleterre.

Salesforce.com va ouvrir un datacenter en 2014 à Slough, une ville située dans le sud de l'Angleterre, pour répondre aux besoins de ses clients en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Ce projet a été dévoilé lors de l'événement Customer Tour qui s'est déroulé cette semaine à Londres. Lors de cette manifestation, l'éditeur californien a annoncé la signature d'un accord avec NTT Europe, filiale de NTT Communications, qui l'aidera dans cette démarche. Et il a confirmé que l'ensemble des fonctionnalités de sa plate-forme de CRM Salesforce pourraient être exploitées à partir du futur centre du Royaume-Uni.

Cela fait plusieurs années que l'entreprise prévoit d'ouvrir un datacenter en Europe, mais elle n'est pas encore parvenue à réaliser son projet. Cette annonce devrait satisfaire des clients comme ASUK (Alzheimer's Society UK), une entreprise qui s'était plainte, l'an dernier, de ne pouvoir obtenir des garanties pour stocker des données aux Etats-Unis. Phil Shoesmith, responsable informatique d'ASUK, avait alors déclaré à nos confrères de Computerworld UK que  la protection des données au Royaume-Uni et en Europe était un problème important, en particulier dans les ministères qui s'inquiétaient d'utiliser des solutions de cloud aux États-Unis pour stocker les données des utilisateurs.

Une décision motivée par l'administration

« Nous ressentons une légère frustration, parce que l'annonce de l'ouverture d'un datacenter en Europe a eu lieu il y a deux ou trois ans et qu'il n'est toujours pas là », avait regretté le DSI d'ASUK. « Nous aimerions limiter les risques ». Le groupe électronique Philips a également explicitement prié Salesforce d'ouvrir un datacenter en Europe, invoquant des raisons de conformité. Marc Benioff,  PDG de Salesforce, avait pourtant souligné que le Vieux Continent était actuellement le marché enregistrant la croissance la plus forte, avec une progression de 38% sur le dernier exercice.

Steve Garnett, président EMEA de Salesforce, a ajouté que la décision d'ouvrir ce datacenter avait été largement motivée par les réglementations de conformité imposé par le gouvernement et que cette implantation permettrait au groupe de remporter davantage de contrats en provenance du secteur public, un domaine qui représenterait 50% du marché IT  britannique, selon l'éditeur.

Le responsable EMEA a également indiqué que la décision du gouvernement avait été facilitée par le très médiatisé G-Cloud, framework des administrations portant sur l'acquisition de produits de cloud computing, sur lequel Salesforce est devenu un vendeur autorisé. Certaines entreprises sont également préoccupées par le US Patriot Act, qui permet au gouvernement fédéral des Etats-Unis de demander des données de clients gérées par des fournisseurs de cloud américains.

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 29/05/2013 à 14h09 par newsoftpclab (Membre) :

Pourquoi sécuriser un datacenter?Un datacenter est une salle informatique ou sont entreposés des serveurs.Ces serveurs contiennent les données essentielle à la vie d'une société.Il convient donc d'étudier des moyens de protection contre l'incendie , contre la chaleur.En outre un technicien devrait connaître l'emplacement des serveurs ainsi que l'emplacement des prises électriques.

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité