Windows 10 est arrivé en version finale le 29 juillet 2015 dans 190 pays. Une période de l'année qui rompt avec les lancements à l'automne des précédents OS de Microsoft Windows (8, 7, Vista, XP....). Contrairement à Windows 8.1, Microsoft a clairement positionné d'entrée Windows 10 comme un OS ciblant les entreprises et pas seulement le grand public. Courant novembre, Microsoft a proposé une mise à jour importante de son dernier OS, Threshold 2, qui a notamment permis de résoudre plusieurs bugs et ajouté des nouvelles fonctions à Cortana. La version définitive de Windows 10 est arrivée notamment après la Build 10041, lancée en mars 2015, qui proposait parmi les dernières fonctions une gestion améliorée des bureaux virtuels mais également l'intégration de Cortana en version française. Parmi les dernières lancées, on notera aussi la 10122 dont les performances du navigateur Edge ont été revues à la hausse.

Début 2016, Microsoft a poussé des fenêtres d'installation de son dernier OS pour inciter les utilisateurs à migrer. Problème : en mai sa dernière en date a pris au piège de très nombreux utilisateurs qui se sont retrouvés avec Windows 10 sans avoir explicitement consenti à accepter son installation. Depuis début août 2016, la version Anniversary de Windows 10 est aussi poussée aux utilisateurs qui a rencontré certains problèmes comme le fait de bloquer les webcams. Après avoir annoncé l'arrivée de Windows 10 Anniversary en optant pour un déploiement progressif, Microsoft a surpris en septembre les administrateurs par sa politique de mise à jour groupées.

Suite à ce lancement, la firme de Redmond travaille depuis à la Creators Update avec en particulier des avancées en termes de sécurité et aussi un cortège d'améliorations pour Edge, le système de notification ou encore le partage de contenus. Sa sortie est pour le 11 avril, et même quelques jours plus tôt pour les impatients sachant que Microsoft s’attellerait aussi à un certain Windows 10 Cloud.

Tarification

La migration vers Windows 10 est gratuite pour les détenteurs de licences Windows 7 et Windows 8/8.1 grand public et pro à condition de la réaliser dans l'année qui suit le lancement du prochain OS de Microsoft. Une disposition qui permet aux personnes ayant migré dans ce délai de bénéficier gratuitement des prochaines mises à jour de Windows 10. Pour les autres, il faut compter 135 euros pour la version Famille et 279 euros pour la Pro, un tarif bien plus élevé que les 199 dollars demandés par la firme de Redmond aux utilisateurs américains. 

La migration vers Windows 10 est quoi qu'il en soit payante pour toutes les organisations pour les organisations qui sont détentrices des licences Windows 7 Entreprise et 8/8.1 Entreprise et également pour les utilisateurs de RT/RT 8.1. Les détenteurs des versions Windows 7 Entreprise et 8/8.1 Entreprise (mais également RT/RT 8.1) sont ainsi facturés pour cette montée de version. Pour les entreprises ayant opté pour un contrat de licences en volume (Software Assurance), la mise à jour sera automatique, et pour celles qui n'en ont pas, il faut aussi passer à la caisse.


Windows 10 Technical Preview Janvier 2015

Sur son site, Microsoft accompagne pas à pas les utilisateurs souhaitant passé à Windows 10.

Caractéristiques 

Le dernier système d'exploitation de Microsoft a été entièrement refondu. Objectif : permettre aux développeurs de créer une app universelle en mesure de tourner sur tous les types de terminaux (PC, tablettes, smartphones...) sans avoir besoin de la réécrire. Outre les terminaux classiques (PC, smartphones et tablettes), Windows 10 devrait également être taillé pour l'Internet des objets, en tant que plateforme pouvant tourner au travers d'un grand nombre d'environnements où le recours à des ressources de calcul va être important, comme l'a indiqué fin 2014 le PDG de Microsoft, Satya Nadella.

Atouts

Parmi les différentes fonctionnalités et innovations de Windows 10, on trouve : des commandes tactiles renforcées prenant en charge trois doigts, un système de gestion de fichiers OneDrive amélioré, le support du container .mvk dans Windows Media Player, des nouvelles combinaisons de touches pour lancer la Task View ou le Bureau, pour basculer vers la précédente app utilisée ou encore ouvrir la recherche. Windows 10 proposera en outre deux navigateurs : Internet Explorer 11 mais également Spartan (premières images du futur navigateur), qui sera celui activé par défaut. Ce dernier se caractérise par une conception tournée 100% vers le tactile intégrant une fonction native de prise de notes et la possibilité d'adjoindre des extensions pour l'enrichir (donner des codes couleurs spécifiques aux onglets, répertorier les favoris d'une nouvelle façon, archiver en local les pages web...).

Microsoft a en outre annoncé deux nouvelles fonctions de sécurité : Hello et Passport. La première permet à l'utilisateur de s'authentifier via de la reconnaissance biométrique (visage, empreinte digitale et iris). Tandis que la seconde consiste à permettre de s'identifier pour accéder à des applications et des contenus en ligne sans saisir de mot de passe via une technologie de clé asymétrique. 

Réversibilité vers Windows 8.1 ou 7

Pour faciliter la vie des utilisateurs de Windows 7 et 8.1 très attachés à leurs systèmes d’exploitation, le système de mise à jour de Microsoft leur permet, jusqu’à 30 jours après la mise à niveau, de retrouver leur ancien environnement de travail. Une fonction utilisée par de nombreux utilisateurs qui ont pu rencontrer certaines déconvenues.