Selon un article, du code trouvé dans IOS 13 semble indiquer qu'Apple est en train de développer un support sophistiqué pour des lunettes de réalité augmentée (AR). Et, apparemment, le développement est plus avancé qu'on ne le pensait…

 Fin du développement, début de la production ?

Apple dit que l’AR est une de ses priorités majeures. Son CEO Tim Cook estime que c’est une technologie « importante ». « Je pense que tous les secteurs et toutes les industries seront concernées par la réalité augmentée », a-t-il déclaré. Il semble que les efforts entrepris par Apple dans la technologie seront bientôt exposés au grand jour. Selon MacRumors, une « build interne » d’iOS 13 que le site a pu tester contient une application pour passer en mode d'affichage pour casque ; un document relatif à un retour audio en stéréo dans un casque d'écoute ; du code comprenant des modes « tribord », « vues » et « scènes » ; la référence à un contrôleur « ARStarBoardViewController » et à un gestionnaire « ARStarBoardSceneManager » ; des noms de code, dont Starboard et Garta.

 Ces informations suivent de près la découverte d’un coprocesseur Matrix dans la prochaine puce A13 d'Apple qui sera chargée de gérer l'AR et d'autres tâches de traitement lourdes. Il faut également relier à cela la nouvelle capacité de profondeur de champs des caméras à trois lentilles des iPhones.

 L'innovation prend du temps…

Voilà des années qu’Apple développe des lunettes AR. Mais, en 2019, un article de Digitimes affirmait que le constructeur avait « suspendu le développement des casques AR/VR HMD et avait déjà dissous son équipe ». A l'époque, personne ne semblait vraiment y croire et cette information semble encore plus dénuée de sens aujourd'hui, étant donnée la mise en évidence de code pour supporter de tels dispositifs dans iOS 13. Il semble désormais que le développement du hardware a atteint un point où le développement logiciel prend le dessus.

 Apple cherche aussi à développer des cas d’usage pour ce type de produits. On comprend mieux l'importance des sessions [AR]T Walk récemment annoncées à San Francisco, New York, Londres, Paris, Hong Kong et Tokyo. Et celle de l’annonce récente d’une appli Find My Tag qui permettra à l’utilisateur de retrouver ses objets perdus à l'aide de l'AR. Tous ces indices suggèrent qu'Apple travaille dur pour créer le triumvirat parfait entre hardware, software et besoins.

 Et il faudra attendre un peu

Le 10 septembre, Apple organise un événement spécial qui sera sans doute marqué par des annonces autour des iPhones et de l’Apple Watch. Le constructeur devrait aussi organiser un second événement à l’automne (probablement en octobre) au cours duquel il pourrait dévoiler de nouveaux iPads, Mac et services. Ces deux événements laissent semble-t-il peu de place à d'autres nouvelles et moins de possibilité d’annonces surprises sur d'autres produits. Mais on ne peut en jurer…

 Après tout, l'invitation d'Apple du 10 septembre s’intitule « By innovation only » (« Par l'innovation seulement ») et ses [AR]T Walk sont une bonne occasion de faire la promotion de ce genre de dispositifs. Si ce n’est que le manque d'applications pour ces appareils peut éventuellement contrarier leur lancement. Apple a certainement créé un écosystème pour le développement AR. Son ARKit évolue rapidement et il s’enrichit grâce à la participation des leaders de l'industrie AR. Cependant, on a encore du mal à évaluer la facilité avec laquelle les expériences ARKit seront portées dans les casques.

 Les développeurs ne savent pas non plus ce qu'ils doivent savoir pour construire ces expériences efficacement. Par exemple, quelles sont les limites d'utilisation ? Quels types d'actifs d'imagerie sont nécessaires ? Quel pourrait être le taux de rafraîchissement des écrans et comment les développeurs éviteront-ils cette sensation de mal des transports ? Que se passe-t-il pour les utilisateurs malvoyants ? On ne sait pas encore quels pourraient être les concepts et les cas d’usage de ce produit, même si l’univers du jeu, la navigation, la santé, la distribution, la formation et la collaboration offrent des secteurs d’application plausibles.

 Apple a besoin de temps

Surtout, Apple va avoir besoin de temps pour introduire cette prochaine famille de produits. Ce n'est pas du tout inhabituel. L’entreprise californienne est vraiment douée pour susciter l'intérêt des gens pour un produit, retarder sa sortie et trouver des partenaires pour l'aider à mettre sa solution sur le marché. Elle le prouve à chaque événement de la WWDC qu'elle organise.

 On ne sait pas si tout cela est vrai, car toutes ces informations sont encore basées sur des rumeurs et des spéculations. Mais si Apple veut stimuler les ventes d'iPhone et de services et introduire une autre plate-forme de traitement, nous pouvons d'ores et déjà imaginer un projet de réalisation en six étapes : laisser les gens spéculer sur le sujet pendant un moment ; parler ensuite de la (des) nouvelle(s) solution(s) ; apporter des possibilités limitées d'en faire l'expérience ; collaborer avec d'autres pour créer des applications de démonstration et des outils de développement ; lancer ces outils à temps pour que les applications soient disponibles ; lancer le produit.

 Au final, il est peu probable, mais pas impossible, qu’Apple fasse des annonces à ce sujet le 10 septembre. Mais, quoi qu'il arrive, il est important d’être attentif à ce qu'Apple pourra dire ou non sur la réalité augmentée. Suivre les jeux que le constructeur introduit dans Apple Arcade peut aussi donner des indices sur ses projets.

Par Jonny Evans, Computerworld (adaptation Jean Elyan)