CIO. Vous menez actuellement une expérimentation d'usage de la blockchain pour les carnets d'entretien des véhicules pour le compte du Groupe Renault. Pourquoi est-ce RCI Bank and Services qui se charge du projet ?

Jean-Christophe Labarre. RCI Bank and Services est spécialisé dans le financement automobile depuis plus de 90 ans, aujourd'hui pour accompagner le développement commercial des marques de l'Alliance Renault-Nissan et de leurs réseaux de distributeurs. L'ambition de nos 3 100 collaborateurs, présents dans 36 pays (sans oublier des co-entreprises dans d'autres pays), est de faciliter l'accès à l'automobile des clients des marques de l'Alliance Renault-Nissan, en particulier en Europe, au Brésil et en Corée.
Depuis deux ans, RCI Bank and Services est porteur des sujets autour de la blockchain en tant qu'experts pour l'ensemble du groupe. Nous nous intéressons à tous les usages possibles de cette technologie, y compris pour le compte des constructeurs automobiles du groupe. Pour ce faire, nous travaillons avec les équipes de chaque constructeur et RCI Bank and Services a réalisé un démonstrateur. Il existe ainsi un groupe de travail informel transverse. Pour le compte du Groupe Renault, nous expérimentons un passeport d'entretien sur la base de technologies Microsoft avec le protocole Ethereum de contrats intelligents, intégrés par Viseo.

Lire la suite sur CIO.