La plupart des développeurs de logiciels travaillent désormais à distance au moins une partie du temps, et la flexibilité est plus appréciée que jamais, selon les 70 000 développeurs qui ont répondu à l'enquête Stack Overflow Developer Survey de mai 2022. Les principales conclusions de ce rapport portent sur l'évolution des priorités des développeurs au travail et sur les technologies que les développeurs aiment et détestent le plus pour leurs projets.

Les équipes de devs ont été obligées de se mettre entièrement à distance en 2020, et beaucoup d'entre elles sont encore aux prises avec l'impact que cela a eu sur leurs habitudes de travail. Cette année, 85 % des développeurs affirment que leur entreprise est au moins partiellement à distance, avec une répartition presque égale de 43 % entre les entreprises entièrement à distance et celles qui adoptent une approche hybride. Les grandes entreprises sont les plus susceptibles d'être hybrides plutôt que totalement en télétravail, à 51 %. « Le monde a pris la décision de devenir hybride et distant, et je suis convaincu, au vu des données que j'ai vues, que c'est un train à sens unique qui a quitté la gare », a déclaré Prashanth Chandrasekar, CEO de Stack Overflow.

Les organisations évoluent, tout comme les technologies

Selon le dirigeant, la flexibilité et la pile technologique avec laquelle les développeurs peuvent travailler sont les facteurs qui contribuent le plus à une qualité de vie générale au travail. « De nombreux développeurs abandonnent le processus d'embauche à cause des technologies avec laquelle ils vont travailler », a-t-il déclaré. Le nombre de développeurs professionnels employés de manière indépendante a également augmenté de cinq points de pourcentage par rapport à l'année dernière, pour atteindre 17 % cette année.

La culture organisationnelle évolue également, et les techniques « cloud-native » se sont imposées parmi les répondants à l'enquête de Stack Overflow. 70 % des développeurs professionnels utilisent désormais une approche CI/CD et 60 % ont une fonction devops dédiée. Cependant, seuls 38 % des répondants disposent d'un portail interne pour les développeurs afin de trouver les outils et les services dont ils ont besoin. Seules 16 % des entreprises utilisent des techniques internes pour partager le code et les connaissances.

Les outils bien-aimés (ou pas) des développeurs

JavaScript reste le langage de programmation le plus populaire parmi les répondants de Stack Overflow, utilisé par 68 % des 53 000 développeurs ayant répondu à cette question. Bien que populaire, JavaScript n'est pas le langage le plus aimé ; cet honneur revient à Rust pour la septième année consécutive, 87 % des personnes interrogées déclarant vouloir continuer à l'utiliser.

Les frameworks JavaScript tels que Node et React restent les plus utilisés, avec un taux d'adoption combiné de 90 % parmi les développeurs professionnels. Par ailleurs, Phoenix a dépassé Svelte en tant que framework web le plus apprécié, tandis qu'Angular.js reste le plus redouté et React.js le plus recherché.

Un monde multi-cloud

AWS demeure la plateforme cloud la plus utilisée par les 44 000 développeurs professionnels qui ont répondu à cette question, avec 55 % des répondants. Microsoft Azure (30 %) et Google Cloud Platform (26 %) viennent ensuite. « Nous sommes dans un monde multi-cloud et beaucoup de développeurs AWS découvrent GCP ou Azure et posent beaucoup de questions sur ces plateformes », a déclaré M. Chandrasekar.

Les options de PaaS telles que Google Firebase (21 %) et Heroku (18 %) sont assez populaires auprès des personnes interrogées, mais moins appréciées des développeurs professionnels que de ceux qui apprennent à coder. Pour les nouveaux développeurs, Heroku est la plateforme la plus populaire dans l'ensemble (35 %), suivie de Firebase (30 %).

L'utilisation de Docker revient

Docker semble connaître une résurgence. Son utilisation par les développeurs professionnels est passée de 55 % à 69 % cette année, ce qui en fait l'outil le plus utilisé par les développeurs professionnels. C'est également l'outil le plus apprécié, puisque 77 % des développeurs déclarent vouloir continuer à utiliser Docker. En ce qui concerne l'utilisation des outils, la deuxième place revient à l'omniprésent gestionnaire de paquets npm, suivi de Yarn, Homebrew et Kubernetes.

Enfin, Web3 déchire encore les développeurs, avec 32 % des répondants favorables, 31 % défavorables et 26 % indifférents. Web3 fait référence à l'idée émergente d'un web décentralisé où les données et le contenu sont enregistrés sur des blockchains, tokenisés, ou gérés et accessibles sur des réseaux distribués peer-to-peer.