Advertisement
Une trentaine de sociétés dont HTC et Sequoia Partners ont créé une alliance au capital de 10Md$ pour investir dans la réalité virtuelle et augmentée.

L'Image du jour

Une trentaine de sociétés dont HTC et Sequoia Partners ont créé une alliance au capital de 10Md$ pour investir dans la réalité virtuelle et augmentée.

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Capgemini ouvre un Lab'Innovation pour tester la transformation numérique

Dans son Lab'Innovation de Suresnes, Capgemini propose à ses clients des ateliers accélérés pour faire germer les cas d’applications numériques adaptés à leurs marchés et les tester en grandeur nature. (photo : LMI / Cliquer pour agrandir)

Dans son Lab'Innovation de Suresnes, Capgemini propose à ses clients des ateliers accélérés pour faire germer les cas d’applications numériques adaptés à leurs marchés et les tester en grandeur nature. (photo : LMI / Cliquer pour agrandir)

En un lieu unique, connecté à un réseau d'autres laboratoires en France et dans le monde, Capgemini propose à ses clients de découvrir et tester concrètement les nouveaux usages numériques. Le Lab'Innovation se niche sur les bords de la Seine, à quelques encablures du bois de Boulogne.

Capgemini a inauguré cette semaine le Lab'Innovation qu'il a ouvert au début du mois à Suresnes. Celui-ci réunit sur 300 m2 les espaces de démonstration, de création et de réalisation que la SSII consacre depuis plusieurs années déjà aux projets de transformation numérique de ses clients. Du showroom qui met en situation des usages émergents -  réalité virtuelle en usine au moyen d'un casque immersif, pilotage d'un drône via le cloud, interaction client/vendeur en boutique autour d'écrans tactiles multi-tailles -  on passe à l'Accelerated Zone, pour faire éclore l'idée d'une application et matérialiser sa faisabilité en manipulant directement les technologies. Enfin, la troisième zone du lieu, le FabLab, permet aux équipes de Capgemini de développer le pilote du projet, afin de le tester en grandeur nature.

Dans le Lab'Innovation de Capgemini, une usine vue en réalité virtuelle à travers le casque Oculus RiftDans le Lab'Innovation de Capgemini, une usine vue en réalité virtuelle à travers le casque Oculus Rift. (Crédit : Capgemini)

Le Lab'Innovation de Suresnes s'inscrit dans un programme mondial, géré par la division Application Services de la SSII. Il est connecté à six autres laboratoires régionaux, situés à Nantes, Rennes, Lille, Lyon, Grenoble et Toulouse, chacun étant spécialisé sur un ou plusieurs domaines : distribution de détail (retail), web mobile, aéronautique, usine numérique, e-commerce, big data, SIG, etc.  L'effectif du Lab n'est pas figé. « 150 collaborateurs travaillent à un instant T dans nos différents laboratoires », a expliqué hier Pierre Collas, directeur du Digital Application Services chez Capgemini. Toutefois, l'équipe permanente est très réduite, les autres collaborateurs s'installant temporairement au Lab pour travailler sur des projets. « C'est un formidable accélérateur pour la transformation digitale : nous avons accompagné par exemple un grand transporteur ferroviaire sur une application de smartwatch, avec un 1er test grandeur nature », a relaté Pierre Collas. Quelquefois, c'est Capgemini lui-même qui va trouver des utilisateurs potentiels pour leur suggérer des cas d'usage. « Nous sommes allés voir le Musée du Louvre pour leur présenter l'utilisation de lunettes connectées  permettant de donner des explications sur un tableau en utilisant la micro-géolocalisation ». 

Des applications à écrire autour des drones

C'est dans l'Accelerated Zone du Lab'Innovation francilien que s'opère le passage de l'idée à la solution. « Des ateliers accélérés se tiennent sur les nouveaux usages, en connexion avec les autres laboratoires, par exemple avec Lille pour le retail, ou encore avec San Francisco ou Bangalore », a expliqué Pierre Collas. 

Pilotage de drone à distance via le cloud chez Capgemini
Pilotage de drone à distance entre Suresnes et Nantes, via le cloud, hier. A gauche, Jean-Claude Guyard, directeur du Lab'Innovation de Capgemini en France. (crédit : LMI)

Yannick Levy de ParrotHier, après une démonstration de pilotage, via le cloud, d'un drone situé dans le laboratoire de Nantes (ci-dessus), un autre vol de drone « in situ » a été présenté par Yannick Levy, vice-président, responsable du développement de Parrot (ci-contre). Pour l'instant, l'usage des drones de Parrot reste récréatif, a concédé ce dernier dont la société vend 50% de ses engins aux Etats-Unis. Il reste à écrire des applications autour de ces smartphones volants, comme les décrit Yannick Levy. On peut, par exemple, imaginer de brancher un casque Oculus Rift pour se retrouver à l'intérieur du drone et inspecter un site industriel ou l'état d'une éolienne.  

« Le digital est au coeur de l'agenda de tous nos clients et ceux pour qui ce n'est pas le cas ont du souci à se faire », a résumé hier Jérôme Siméon, directeur général d'Application Services pour la France. « Ce laboratoire représente pour nous un effort significatif. Il a été créé pour accompagner de façon tangible nos clients sur leurs capacités à innover et leur permettre de toucher des applications concrètes pour leur business, mais aussi pour que nos collaborateurs puissent mettre en avant leurs talents et, enfin, pour nos partenaires. Nous avons sans doute l'écosystème le plus fort en France sur le monde du digital », estime Jérôme Siméon.

Test d'une interaction entre client et vendeur dans une boutique sur écrans tactiles
Depuis le Lab'Innovation de Suresnes, hier, en connexion avec le laboratoire de Lille, spécialisé sur le secteur du retail, une démonstration de l'accès à un catalogue d'appareils électro-ménagers à partir de différents terminaux tactiles : tablette pour le vendeur, grands écrans pour le client. Un moyen, pour les enseignes, de présenter toutes les caractéristiques de leurs équipements, grandeur nature, dans un espace de vente réduit ne permettant pas d'exposer physiquement tous les produits. (crédit : LMI)

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
15 Octobre 1990 n°428
Publicité
Publicité
Publicité