Le Défi H 2016 a distingué hier le projet T-Jack des étudiants de Polytech Grenoble (Prix du Défi H et Prix de l'innovation technologique) mais aussi SignBand de l'école Exia Cesi de Bordeaux (Prix Jeune pousse) et Dicodys de l'ECE Paris (Prix du public).

L'Image du jour

Le Défi H 2016 a distingué hier le projet T-Jack des étudiants de Polytech Grenoble (Prix du Défi H et Prix de l'innovation technologique) mais aussi ...

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Dernier Dossier

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers »...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Décès du créateur de l'e-mail Ray Tomlinson à 74 ans

C'est Ray Tomlinson qui a eu l'idée d'utiliser le signe @ (arobase) dans l'adresse d'un message électronique. Il vient de décéder à l'âge de 74 ans. (crédit : D.R.)

C'est Ray Tomlinson qui a eu l'idée d'utiliser le signe @ (arobase) dans l'adresse d'un message électronique. Il vient de décéder à l'âge de 74 ans. (crédit : D.R.)

L'arobase doit sans doute à Ray Tomlinson de ne pas être tombée dans l'oubli. Alors que certains songeaient à la supprimer des claviers, il a choisi ce caractère pour l'associer au nom de l'ordinateur hôte dans le système de messagerie réseau qu'il était en train de mettre au point. Il vient de mourir à l'âge de 74 ans. Il y a quatre ans, l'Internet Society l'avait intégré à son Hall of Fame qui dresse la liste honorifique de toutes les personnes ayant apporté une contribution significative au développement d'Internet.

Raymond Samuel Tomlinson, à qui l’on doit l’invention de l’e-mail recourant au signe arobase, @, prononcé « at » (en français « à ») et aujourd’hui universellement répandu, vient de mourir à l’âge de 74 ans. C’est en 1971 que Ray Tomlinson a envoyé pour la première fois un message d’un ordinateur vers un autre ordinateur à travers un réseau. Il travaillait alors sur un système en temps partagé appelé Tenex. En s'appuyant sur des programmes qu’il connaissait, CPYNET pour le transfert de fichiers et SNDMSG pour l’utilisation de messages au sein d’un même ordinateur, il a eu l’idée d’utiliser le signe @ dans l’adresse du message pour relier le nom de l’utilisateur avec l’adresse de destination et fournir ainsi une façon de distinguer un message local d’un message envoyé sur le réseau.

On lui a souvent demandé pourquoi il avait choisi l’arobase. « Tout simplement, parce que cela avait du sens », a-t-il expliqué dans un billet. En anglais, le signe @ était jusqu’alors utilisé pour indiquer un prix, par exemple 10 exemplaires @ (à) 1,95 $. Ray Tomlinson a imaginé de s’en servir à son tour, mais pour indiquer cette fois que l’utilisateur associé à un message se trouvait sur un autre ordinateur plutôt qu’en local. Ce premier mail « a été envoyé entre deux machines qui étaient, littéralement, l’une à côté de l’autre. Mais leur seule connexion physique – en dehors du sol sur lequel elles reposaient toutes deux – se faisait à travers Arpanet » relate-t-il dans son billet. « J’ai envoyé un nombre de messages de test dont j’ai oublié le contenu (rien d’impérissable) sans doute Quertyuiop ou quelque chose comme ça ».

Il a probablement sauvé l'arobase de l'extinction

Les premiers messages de Ray Tomlinson ont été envoyés à la fin de l’année 1971. La version suivante du programme Tenex est sortie début 1972 en incluant l’évolution de SNDMSG dotés des capacités de messagerie réseau. « Avez-vous été le premier à envoyer un email en utilisant un réseau ? » lui a-t-on souvent demandé. « Pour autant que je sache, oui », a-t-il répondu dans un FAQ en soulignant que la notion de réseau est importante en l’occurrence, « parce qu’il y avait déjà de nombreuses instances d’e-mails au sein d’une même machine. Les réseaux d’ordinateurs n’ont pas existé avant Arpanet dont la construction a commencé en 1969. Dick Watson avait proposé une forme d’e-mail en juillet 1971, mais je ne pense pas qu’il ait été mis en œuvre. »

En choisissant d’utiliser le signe @, il l’a peut-être sauvé de l’extinction, suggère-t-il avec facétie dans un autre billet en rappelant que certains envisageaient de supprimer le caractère des claviers. Dans une interview accordée à Computerworld en 2007, Ray Tomlinson a expliqué que, sur l’ensemble des signes de ponctuation disponibles sur le clavier, seul l’arobase véhiculait une notion de localisation. Il aurait pu recourir aux mots « on » ou « of » avec la même idée, mais aucun caractère ne leur était associé.

En 4ème position des 150 principaux innovateurs du MIT

Raymond Samuel Tomlinson est né dans l’Etat de New York en 1941, dans la ville d’Amsterdam (conté de Montgomery). Diplômé en ingénierie électrique du Rensselaer Polytechnic Institute en 1963, il a ensuite étudié au Massachussets Institute of Technology (MIT). Il arrive en 4ème position des 150 principaux innovateurs et contributeurs du MIT, rappelle sa biographie sur le site Internet Hall of Fame de l’Internet Society. Ce site dresse la liste de toutes les personnes ayant apporté une contribution significative au développement d’Internet. En 1967, Ray Tomlinson a rejoint l’équipe R&D de la société Bolt Beranek and Newman, renommée depuis en Raytheon BBN Technologies.

Le décès de Ray Tomlinson a suscité de nombreux hommages parmi les personnalités du monde Internet. L’ISOC lui consacre un billet qui pointe vers une vidéo remontant à 2012, année de son introduction à l'Internet Hall of Fame.

 

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité