3 Français figurent parmi les 53 scientifiques (quelques-uns ci-dessus) nommés ACM Fellows 2016 par l'Association for Computing Machinery.

L'Image du jour

3 Français figurent parmi les 53 scientifiques (quelques-uns ci-dessus) nommés ACM Fellows 2016 par l'Association for Computing Machinery.

Les 10 tendances technologiques en 2017

Dernier Dossier

Les 10 tendances technologiques en 2017

Comme chaque année, la rédaction du Monde Informatique a établi une liste des 10 tendances technologiques à venir ou qui vont se poursuivre en 2017....

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

La technologie accroît la soif de contrôle des jeunes, selon Cap Gemini

La technologie accroît la soif de contrôle des jeunes, selon Cap Gemini

« Digital natives », c'est ainsi que Cap Gemini qualifie les jeunes âgés de 14 à 25 ans qui ont grandi avec la PlayStation, le téléphone mobile, la photo numérique, l'iPod, et maintenant la console Wii ou encore l'iPhone. Le cabinet d'études vient de publier une étude sur le comportement des jeunes face aux nouvelles technologies. Les modes de communication ont considérablement évolué. 75% des adolescents connectés privilégient la messagerie instantanée, contre 42% des adultes. Exit donc la télé, la radio ou la presse papier, les jeunes se ruent sur Internet, sur les blogs, les sites communautaires ou encore les SMS. Le cabinet d'études a identifié quatre tendances chez cette nouvelle génération : la soif de contrôle, l'impatience, l'esprit communautaire et le besoin d'expression. Car cette génération n'est pas seulement sur-équipée, elle est également très exigeante, notamment en terme de mobilité et de communication. Les jeunes ont un réel besoin de tout contrôler, tout de suite. Ils veulent avoir accès à l'information où qu'ils se trouvent, que ce soit pour mettre à jour leur statut sur leur blog, envoyer des messages à un contact ou publier en temps réel une photo prise avec un téléphone portable. Ce besoin de contrôle explique en partie pourquoi les jeunes passent de moins en moins de temps à écouter la radio ou devant la télé (1 h 30 de moins par rapport à 2001), car ils ne peuvent pas contrôler ces médias. On observe aussi un glissement de ces médias vers un autre support, l'ordinateur : 38% des jeunes regardent du contenu télévisuel sur leur PC, et 40% d'entre eux s'en servent également pour écouter la radio. Mode multitâche ou défaut de concentration L'impatience, quant à elle, se traduit par la capacité de travailler en mode multitâche, en jonglant avec toute une panoplie d'outils high tech. Cette compétence est plutôt considérée par leurs aînés comme un défaut de concentration, voire de la dispersion, ce qui entraîne d'après eux un manque d'efficacité. Troisième tendance, la volonté de tisser des liens avec des communautés, afin de partager opinions, vécu, photos. D'après l'institut Pew Internet, 55 % des adolescents américains déclarent utiliser des réseaux sociaux, comme MySpace ou Facebook. Enfin l'étude de Cap Gemini soulève un dernier point, le besoin de développer leur créativité et de mettre en avant leur originalité. Ce que confirme encore Pew Internet, 64% des adolescents américains créent régulièrement du contenu sur le Web, contre 57% en 2004. Ces jeunes sont donc souvent technologiquement en avance sur leurs aînés, et les entreprises qui souhaiteront les embaucher dans les années à venir devront prendre en compte les nouveaux comportements de la « génération Internet ». Des adaptations s'imposent en ce qui concerne les conditions de travail, la culture de l'entreprise et son mode de fonctionnement. Capgemini conseille en outre aux entreprises d'exploiter ce vivier créatif, en impliquant davantage leurs futurs salariés dans des projets technologiques novateurs (dans la recherche et le développement, le marketing par exemple). Cela peut également passer par la création de blogs, où les salariés pourraient exprimer leur propre opinion sur les produits de l'entreprise, suggérer des améliorations... bref, privilégier le participatif.



Sur le même sujet :

Le 20 décembre 2007 : Les adolescents de plus en plus créateurs de contenu Internet

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
24 Janvier 1983 n°86
Publicité
Publicité